Toutes les émissions

Bravo les Femmes

Du lundi au vendredi 16h05

Séverine Andreu, chanteuse, musicienne, conteuse et comédienne.
Séverine Andreu, chanteuse, musicienne, conteuse et comédienne. - Jean Côme Cabanne

Séverine Andreu vient d'une famille d'artistes : son père est un homme de théâtre, sa mère est artiste peintre.

Diffusion du lundi 11 février 2019 Durée : 4min

Séverine Andreu adore la poésie.

Séverine Andreu est chanteuse, elle joue la comédie, elle est conteuse et est aussi musicienne. Elle habite aujourd'hui à Paris mais elle a des attaches dans les Landes, sa maman est une personnalité importante à Larrivière Saint Savin. 

Beaucoup de choses l'intéressent, notamment, la psychanalyse, la philosophie, la spitualité, la littérature, la poésie, le théâtre ... 

Séverine a obtenu une diplôme en psychothérapie analytique. Un diplôme qu'elle n'utilise pas mais qui lui permet de comprendre le public qui la suit. Parce que Séverine travaille aussi en hôpital et en maison de retraite avec des adultes psychotiques, avec des enfants ... Sa trajectoire en psychologie et psychothérapie l'a ouverte aux gens. Elle n'a plus la même approche que quand elle était plus jeune. 

Séverine avoue avoir deux personnalités ... Elle est une personne normale dans sa vie personnelle et quotidienne, elle n'est pas tout à fait la même quand elle est sur scène. Et elle aime ça. Elle aime ne pas ressembler à l'image, à l'attitude que pourrait donner une chanteuse ou une comédienne.  

Aujourd'hui, Séverine Andreu nous parle d'une poétesse qu'elle aime beaucoup, Marie Noël.

La poétesse Marie Noël. - Aucun(e)
La poétesse Marie Noël.

Marie Noël, de son vrai nom Marie Rouget, est une poétesse et écrivain française, née le 16 février 1883 à Auxerre, décédée le 23 décembre 1967. Elle est officier de la Légion d'honneur. Elle est née dans une famille très cultivée et peu religieuse. Elle resta célibataire et s’éloigna très peu de sa ville natale. Sa vie ne fut pas si lisse pour autant : un amour de jeunesse déçu (et l’attente d’un grand amour qui ne viendra jamais), la mort de son jeune frère un lendemain de Noël (d’où son pseudonyme), les crises de sa foi... tout cela sous-tend une poésie aux airs de chanson traditionnelle.  

Femme passionnée et tourmentée, elle n'est souvent connue que pour ses œuvres de « chanson traditionnelle », au détriment de ses écrits plus sombres, dont la valeur littéraire et la portée émotive sont pourtant bien plus fortes. Citons à titre d'exemple le poème pour l'enfant mort, véritable « hurlement » (titre d'un autre de ses poèmes) d'une mère écartelée entre sa souffrance quasi animale et sa foi en Dieu, appelant à l'acceptation (Marie Noël était profondément catholique). Le déchirement entre foi et désespoir, qui culmine dans un cri blasphématoire aussitôt repenti, est ici particulièrement poignant.

Deux citations de Marie Noël : 

"Le plus beau chant est celui qui contient le plus grand silence." 

"Je fais le plus de choses que je peux par amour pour me reposer d'en faire tant par nécessité."