Toutes les émissions

Bravo les Femmes

Du lundi au vendredi 16h05

Ann Cordonnier, écrivain public et auteur du livre "Un cendrier de trop".
Ann Cordonnier, écrivain public et auteur du livre "Un cendrier de trop". - Ann Cordonnier

Ann a été également rédactrice du Tambour, un journal satirique ...

Diffusion du vendredi 15 mars 2019 Durée : 3min

Un jour, Ann écrira sur Georges, un pigeon érudit qu'elle a recueilli.

Ann Cordonnier est écrivain public.  Elle est également l'auteur d'un livre intitulé "Un cendrier de trop" en auto édition, qu'elle a signé sous le nom d'Anne André Roche. 

Pour Anne, écrire n'est pas un acte solitaire. On se doit d'écouter l'autre. 

Dans son métier d'écrivain public, elle s'est rendue compte qu'en définitive, ce sont ceux qui ont besoin de ses services qui écrivent eux-même. Sans le savoir. 

Les gens qui ont besoin de ses services d'écrivain public sont tous très différents. Il y a bien sûr des personnes qui parlent mal notre langue, des analphabètes, très peu, d'autres qui ne savent pas mettre à l'écrit ce qu'ils veulent dire, d'autres enfin, qui attendent d'Anne qu'elle écrive leur biographie.  

Ann a quitté son ex mari aux 18 ans de sa dernière fille et a décidé de faire les chemins de Compostelle depuis le Mont St Michel. Sur la route, elle rencontre son futur mari et le rejoint en Bourgogne où il tenait une auberge qui fait faillite en 2011. Ils reprennent la route tous les deux et s'installent à Grenade sur l'Adour pour l'hiver. Grenade qu'ils n'ont jamais quitté et c'est là qu'elle est devenue écrivain public. 

"Un cendrier de trop" est un livre qu'elle a écrit en deux mois après le décès de son mari. Par instinct elle avait pris des notes les 10 derniers jours de sa vie ... Ann ne règle pas ses comptes avec ce livre, simplement, elle pointe du doigt un autre volet dans la maladie de son mari ... 

Mais Ann est pleine de projets, notamment des projets de bouquins comme l'un d'entre eux sur Georges, un pigeon érudit qu'elle a recueilli.  

Elle a été également rédactrice du Tambour qui était un journal satirique ... Qui était, parce qu'il est en sommeil aujourd'hui ...