Replay du vendredi 21 février 2020

Magalie au Raid des Alisés en Martinique : "Mon meilleur souvenir ? Le dépassement de soi !"

Magalie a participé au Raid des Alisés : "On est devenues une famille !"

Le chèque de 5 000 euros remis à l’association "Les étoiles de Théo" ...
Le chèque de 5 000 euros remis à l’association "Les étoiles de Théo" ...

Magalie est infirmière libérale et adore le sport, elle a participé au raid des Alysés en Martinique, du 26 novembre au 3 décembre dernier. Son père était gendarme en haute montagne et c'est lui qui lui a donné le goût du sport et du dépassement de soi.  Elle court toutes les semaines et l'un de ses rêves est de participer à la Diagonales des fous sur l'île de la Réunion. Le raid des Alisés veut que chaque équipe de concurrentes courre pour une association. Elles ont choisi de courir pour Théo, qui est dans la classe de la fille de Magalie, et qui est atteint d'une maladie génétique. Il a la maladie des os de verre associée à une arthrogrypose. Magalie a embarqué dans cette aventure Laura Ragueneau, podologue et Jennifer Grenade, infirmière libérale elle aussi.  Ses deux coéquipières sont aussi des sportives aguerries. Compte tenu de leur emploi du temps non extensible, elles n'ont pas pu s'entraîner ensemble. Dans ce raid, il y a de la course à pied, du kayak en mer, du VTT et de la course d'orientation. Pour le kayak, elle n'ont pu faire leurs armes sur l'Adour et le Gave, mais jamais de sortie en mer. Un avion a été affrété pour les participantes et sont arrivées sur place la nuit, au camps où toutes les tentes été installées.  Et c'est là qu'elle ont pris la mesure de ce qui les attendaient.  A cette époque de l'année, il fait chaud et humide en Martinique, et la nuit, il pleuvait ! Il fallait donc protéger toutes les tenues qu'elles utilisaient le jour, parce qu'avec l'humidité" les irritations et les ampoules s'en donnent à cœur joie ! Chaque jour correspondait à une épreuve et la première était le kayak en mer. Épreuve quelles n'avaient jamais pratiqué (elles ne s'étaient entraînées que sur l'Adour et le Gave !). Une épreuve qui déterminait le classement pour le départ du lendemain. Parce que le lendemain était une épreuve de VTT avec un entonnoir. Il fallait donc être parmi les premières pour éviter l’embouteillage dans l'entonnoir !  

L'équipe au complet !
L'équipe au complet !

Le principe du Raid, c'est de partir tous les trois ensemble et d'arriver ensemble. Si ce n'est pas possible, par exemple s'il y a une blessée, l'équipe prend des points de pénalités.  Le Raid des Alisés met donc en exergue l'entraide et la solidarité. La solidarité entre chaque fille de l'équipe et entre les équipes. D'ailleurs elles se nomment elle-même Les Alisés, elles sont une famille maintenant. La famille des Alisés. Magalie ne tarit pas d'éloge sur l'organisation de ce raid. Il y a des kinés, trois médecins 24/24, "Au niveau organisation et logistique, on se laisse porter". L'épreuve de la montagne Pelée a été la pire, ou peut-être le meilleure ... Beaucoup de dénivelés, 17 km annoncés de course trail, une chaleur insupportable et sans ravitaillement (elle avait toutes un camel vérifié avec la quantité d'eau emportée), et 2 km de plus que précédemment annoncé ! 

L'épreuve de la montagne Pelée.
L'épreuve de la montagne Pelée.

Le plus difficile à supporter a été la chaleur. Elles se déshydrataient très vite à cause de la transpiration pendant l'effort et la chaleur. Sur la montagne Pelée, elles s'étaient mis des alarmes tous les quart d'heure pour boire deux ou trois gorgées et c'est ce qui leur a permis de finir 14ème sur 75 équipes sur cette épreuve.  Après une épreuve de VTT de 20 km en forêt dans la boue, l'organisation avait prévu une course d'orientation en pleine ville à 14h. Et Magalie adore les cours d'orientation. "J'ai un GPS dans la tête, je suis une machine !

Pour accéder à la page Facebook de Théo, mon étoile, c'est ici !