Brèves d'école avec Aldebert

Du lundi au vendredi à 11h30

Une foule de femmes et d'enfants espagnols fuyant la guerre civile traverse la frontière française au Perthus.
Une foule de femmes et d'enfants espagnols fuyant la guerre civile traverse la frontière française au Perthus. © Getty - Hulton Deutsch

Les réfugiés

Diffusion du jeudi 13 février 2020 Durée : 2min

Voici un épisode de brèves d’école un peu particulier. Ce sont de jeunes enfants qui ont raconté par écrit comment ils ont vécu l’arrivée de réfugiés espagnols de leur âge dans le sud-ouest et le centre de la France en 1939.

Nous vous proposons une lecture de ces écrits compilés par le musée de l’éducation nationale

Nous sommes Le 31 Janvier 1939 et Jeannette écrit : " Quinze réfugiés Espagnols sont arrivés à Saint-Cirgues. Ils étaient nu tête. Aux Pieds, ils avaient des Chaussettes et des Sandales usagées malgré le froid. Un enfant portait une couverture roulée autour des reins. Des femmes, des baluchons sur le dos. D’autres des valises. Tous avaient le visage pâle et fatigué. Maman en a pris 5 : 4 femmes gentilles propres et travailleuses et un enfant de 16 ans qui vendredi est parti pour l’hôpital ".

Une semaine plus tard, c'est au tour de son frère Jean d'écrire cela " Les 5 réfugiés espagnols logent chez nous depuis une semaine. Le jeune garçon de 16 ans est toujours à l’hôpital d’Aurillac. La famine et la misère l’ont rendu malade. Nous arrivons à nous comprendre car l’une d’elle a étudié le Français. Il y a Nieves 23 ans, Ramona, Maria 22 ans et Marcella 36 ans. Elles nous ont raconté leur passage en France. À Barcelone quand elles entendaient les sirènes elle se réfugiaient dans les caves ou, s’étendaient par terre. Des gens sautaient par les fenêtres et venaient s’écraser au sol. Des personnes étaient tués, avaient un bras projeté d’un côté, une jambe de l’autre. Pendant de longues heures la population gardait dans les oreilles le bruit des bombes. Voyant que l’ennemi avançait, beaucoup décidèrent de traverser le col du Perthus pour se rendre en France. Un voyage fatiguant marqué par des avions qui les suivaient toujours et leur jetait des bombes. Après 200 kilomètres de marche, ils furent accueillis à Perpignan par des soldats sénégalais avec un anneau dans le nez qui les firent monter dans le train direction Aurillac."

Ces textes terribles sont racontés par Aldebert, vous pouvez les écouter via le player de cette et podcaster la série. 

Testez votre mémoire et décrochez votre mention 

Brèves d'école 

Conception : Sylvain Geffroy
Voix : Guillaume Aldebert
Musique : Christophe Darlot & Hubert Harel
Mixage : Guillaume Araste
Réalisation : Véronique Sapet

Une série produite par l’atelier de création du Grand Ouest en coproduction avec France bleu Haute-Normandie.

Le Musée National de l’Éducation basé à Rouen recherche, en vue d’une prochaine exposition « Les adolescents et l’amour », tout objet ou document (lettres, agenda, petit mot d’amour, poème…) en lien avec le thème des amours adolescentes.

Retrouvez l’actualité d'Aldebert sur son site internet.

Mots clés