Les séries France Bleu

C'est arrivé par hasard

Le WE à 6h50

Vache et chevaux sur les parois de la grotte de Lascaux.
Vache et chevaux sur les parois de la grotte de Lascaux. © Getty

Comment d’admirables vestiges de la préhistoire ont été mis à jour ?

Diffusion du dimanche 15 juillet 2018 Durée : 3min

Michel de Decker, historien et conteur, nous raconte la découverte de la grotte de Lascaux. Nous sommes le 8 septembre 1940, près de Montignac.

Marcel et son petit chien baptisé Robot se promènent dans la campagne de ce Périgord Noir. L’animal s’est lancé comme un bolide à la poursuite d’un lapin puis 'enfonce dans un terrier. Plus exactement un trou d'une trentaine de centimètres de diamètre qui s’ouvre là où un arbre a été déraciné par un coup de vent. Robot réapparaît. Marcel jette quelques cailloux dans l’orifice pour essayer de faire sortir le lapin. Il comprend alors, en entendant les pierres chuter en contrebas, que cet espèce de terrier communique sans doute avec une vaste cavité. Les jours suivants, Marcel Ravidat, accompagné de trois copains de Montignac croisés en chemin, Jacques Marsal, Georges Agnel et Simon Coencas, arrive devant le trou découvert par Robot, le chasseur de lapin. Ils sont équipés de cordes et d'une lampe pigeon.

Léon Laval, Marcel Ravidat, Jacques Marsal et l’abbé Breuil à Montignac, à l'entrée du gouffre menant à la grotte.. - Getty
Léon Laval, Marcel Ravidat, Jacques Marsal et l’abbé Breuil à Montignac, à l'entrée du gouffre menant à la grotte.. © Getty

Il s’engage alors dans un étroit couloir dont la pente est raide, plus tard, il touche une surface plane et parvient à se mettre debout. Comme l’endroit ne semble pas hostile, il appelle ses camarades. Quand ils se trouvent tous réunis, il allume sa lampe pigeon. Alors, Marcel, Jacques, Georges et Simon voient !