Toutes les émissions

C'est arrivé près de chez nous

Du lundi au vendredi à 7h21.

Restauration de la Sainte Chapelle à Paris par Antoine Le Bihan
Restauration de la Sainte Chapelle à Paris par Antoine Le Bihan

Jean-Pierre Le Bihan, le maître-verrier était né en 1934

Diffusion du jeudi 26 juillet 2018 Durée : 1min

Créateur de vitraux, il a restauré ceux de la cathédrale de Quimper.

C'est arrivé près de chez nous un 26 juillet, la naissance en 1934 du maître-verrier finistérien Jean-Pierre Le Bihan. Disparu en 2015, le restaurateur de vitraux de nombreuses églises et chapelles de Bretagne, est issu d'une véritable dynastie de 7 générations de verriers du Léon, installé à Landerneau, puis Brest et Quimper. Son fils Antoine - qui a pris sa suite - lui rend hommage.

Père et fils ont travaillé notamment sur la chapelle de Ti Mamm Doué (29), celle de Quilinen à Landrévarzec, la chapelle de Locmaria à Nostang dans le Morbihan et bien sûr la cathédrale Saint-Corentin à Quimper, dont des vitraux remontaient au 15e siècle.

Le maître-verrier Jean-Pierre Le Bihan et Renaud Detressan qui chante la Paimpolaise

C'est arrivé près de chez nous également le 26 juillet à Pont-Aven, la disparition en 1925 de Théodore-Marie Botrel. C'est grâce à la Paimpolaise (interprétée notamment par son petit-fils Renaud Detressan, le guitariste et chanteur de Soldat louis) que Botrel connait la gloire en 1896 dans un café-concert, en remplaçant au pied levé un chanteur. Le chanteur - qui était né en 1868 à Dinan - avait commencé au théâtre amateur où il faisait jouer ses pièces, et s'essayait à la chanson avec "Le Petit Biniou", mais sans succès. Il s'engage ensuite dans l’armée puis dans les chemins de fer. Grâce au succès de la Paimpolaise, il fera construire sa propre maison, "Ker-Botrel" à Pont-Aven et lancera en 1905 le "Pardon des Fleurs d'Ajonc".

Théodore Botrel, l'auteur de "La Paimpolaise" - Aucun(e)
Théodore Botrel, l'auteur de "La Paimpolaise"

L'année de la disparition de Théodore Botrel naissait en 1925 le romancier Jean-François Coatmeur, auteur de "La bavure", des "Sirènes de minuit" (Grand prix de littérature policière en 1976) et d'une trentaine de romans noirs, dont certains se passent à Pouldavid, son village, devenu aujourd'hui un quartier de Douarnenez (29). Celui qui avait été le président du jury du prix du Goéland masqué à Penmarc'h en pays Bigouden est mort en décembre dernier