Toutes les émissions

C'est arrivé près de chez nous

Du lundi au vendredi à 7h21.

Le Portrait de Max Jacob dans le resto "Chez Max"
Le Portrait de Max Jacob dans le resto "Chez Max" © Radio France - Benjamin Bourgine

L'anniversaire de la naissance du poète Quimpérois Max Jacob

Diffusion du jeudi 12 juillet 2018 Durée : 2min

L'écrivain considérait Quimper et les bords de l'Odet comme sa patrie.

Professeur de littérature, Hélène Henry est une grande spécialiste du poète depuis 60 ans, tout d'abord en rédigeant une thèse, alors qu'elle était de passage à Quimper. Elle raconte l'attachement du poète à la capitale de Cornouaille.

Né à Quimper au 8 de la rue du Parc dans une famille de tailleurs juifs non-pratiquants, écrivain, peintre, homosexuel, converti au catholicisme, Max Jacob fut un grand ami de Picasso et des artistes parisiens, mais considérait Quimper comme sa patrie. Il est mort au camp de Drancy - antichambre des camps de la mort - en 1944.  

Hélène Henry dans l'appartement de Max Jacob, rue du parc à Quimper - Aucun(e)
Hélène Henry dans l'appartement de Max Jacob, rue du parc à Quimper - Bruno Fourn

Hélène Henry raconte la rencontre de Max Jacob et Pierre-Jakès Helias

Un autre personnage a marqué Quimper - notamment en relançant les fêtes de Cornouaille - c'est Pierre-Jakez Helias. L'écrivain et journaliste bigouden avait rencontré Max Jacob et s'était penché avec étonnement sur un ouvrage que le poète avait rédigé en langue bretonne.