Replay du mercredi 20 mai 2020

C'est beau comme le parfum qui naît à Nancy

- Mis à jour le

Chaque jour Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il a choisi de nous parler de Mina Gautier. Elle est "nez" à Nancy depuis plusieurs années et elle crée ses parfums dans les règles de l'art et sans produits chimiques. Et le confinement l'a inspirée...

"confinés" le dernier né des parfums de Mina Gautier
"confinés" le dernier né des parfums de Mina Gautier © Radio France - Jérôme Prod'homme

La Lorraine c’est donc beau comme un nez. Je ne parle pas de l’appendice dont nous sommes dotés vous et moi et qui est plus ou moins grand, plus ou moins beau. Non je parle du « nez » créateur. Ou plutôt de la créatrice en ce qui nous concerne en Lorraine puisque ce nez c’est une femme, et que, vous l’aurez compris, être « nez » c’est son travail.

"Nez" une profession rarissime et une véritable passion

l'arbre à parfums de Mina Gautier. Il contient les 7 familles de base du Parfum
l'arbre à parfums de Mina Gautier. Il contient les 7 familles de base du Parfum © Radio France - Jérôme Prod'homme

J’allais dire sa passion. De toutes façons les deux sont liés quand on a du talent : passion pour se lancer, travail pour avancer. Elle s’appelle Mina Gautier. Dans son laboratoire, ou plutôt dans son olfathèque, elle fabrique chaque jour des parfums différents. Des purs parfums, 100 % naturel. Pas d’alcool comme dans l’eau de toilette. Juste les essences. Ce qui fait qu’on en met très peu pour se parfumer et que ça atténue grandement le prix qui tourne autour d’une 100 aine d’euros au départ. On en met moins mais on est plus parfumé. 

L'art du parfum en orient et l'art du parfum en occident réunis en un seul talent

Parfum dans sa carafe prêt à être testé puis validé par le "nez" Mina Gautier
Parfum dans sa carafe prêt à être testé puis validé par le "nez" Mina Gautier © Radio France - Jérôme Prod'homme

Mina est arrivée il y a des années de son Maroc natal. Et le Maroc n’est pas pour rien dans sa passion des odeurs, puisque, petite, elle distillait les roses et la fleur d’oranger comme on le fait là bas en Orient depuis la nuit des temps. En France, elle a découvert l’art du parfum occidental et comme elle a du génie elle a lié les deux. Avec les centaines de fragrance dont elle dispose, elle crée des parfums, et elle va même jusqu’à créer votre parfum sur mesure, avec les fameuses trois notes. La note de fond, celle de vos racines, celle du bois d’oud, de l’ambre, la note de cœur, celle de votre âme, et la note de tête, celle de l’instant que vous vivez. 

"Rose de mai, fleur de muguet, encens d'Oient".. Que de poésie dans ce métier ! 

Quand on visite son atelier on découvre des fragrances au nom poétique. Rose de mai, fleur de muguet, encens d’orient et j’en passe. Les grands moments de son existence inspirent souvent des parfums à Mina. Elle a créé un parfum pour Nancy il y a quelques années. 

Quand le confinement crée l'inspiration 

Le confinement a inspiré "confinés" le dernier né des parfums de Mina Gautier
Le confinement a inspiré "confinés" le dernier né des parfums de Mina Gautier © Radio France

Et le confinement, qu’elle a vécu comme nous, lui a donné l’envie de crée « Confinés ». L’oud et l’ambre illustrent le courage, la solidarité et la discipline dont nous avons fait preuve pour respecter le confinement. La vanille et les agrumes illustrent la gourmandie et le réconfort. Et la rose de mai aux boutons en pétale et le muguet illustrent ce printemps étonnant et la liberté à venir. Mina Gautier n’est pas nez en Lorraine pour rien. Elle est comme les gens d’ici. Face à l’adversité, elle a su faire fleurir son talent malgré tout. Comme les Lorraines et les lorrains au fil des siècles.

PLUS D'INFOS 

https://byminagautier.com/