C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20

le Château de Haroué sous la neige
le Château de Haroué sous la neige © Radio France - Jérôme Prod'homme

La Lorraine c'est beau... comme l'Hiver Lorrain

Diffusion du lundi 18 novembre 2019 Durée : 3min

Chaque jour, Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il nous raconte ce froid Lorrain qui lui plaît beaucoup...

La Lorraine c’est beau quand il fait froid. Vous allez me dire que je suis fou, mais j’adore le froid en Lorraine. D’abord, pardon d’être un gosse, mais j’adore la neige. Et ici on en a. 

"Elle est là !"

Les vosgiens nous préviennent, comme des vigies. « elle est là ! » nous disent t’il sur les réseaux sociaux, photo à l’appui. Dans nos Vosges on en a même besoin pour ravir les touristes qui viennent aussi nous voir pour pratiquer le ski. Pas cher d’ailleurs. On ne rappellera jamais assez qu’en plus d’être sympas, nos stations de ski sont les moins chères de France. Ensuite parce que je suis toujours émerveillé quand je vois tomber la neige. En gros flocon. Et cette espèce de silence édredon qui s’abat sur les rues, dans les champs, dans nos forêts et même dans mon jardin. Une espèce de douceur. Le temps qui s’arrête. La vie quotidienne qui prend un tour mystérieux. 

la Place Stanislas sous la neige - Radio France
la Place Stanislas sous la neige © Radio France - Jérôme Prod'homme

Le frais qui réveille

Bon j’avoue que le lendemain ça me gonfle déjà de patouiller, de ne pas pouvoir être zen en roulant, ou même au bout d’un moment de déneiger. Dans les Vosges on doit me haïr, sachant que l’hiver à déneiger c’est fort long, notamment pour les bras. Et c’est souvent à peine fini qu’il faut recommencer… J’adore le froid sec aussi. Avec le ciel d’un beau bleu profond, bleu de France, bleu royal. Et une espèce d’odeur de fraîcheur quand je sors et que le frais me pince le nez et me colore les joues. Ah et cette espèce de sensation bizarre quand le vent se pointe et qu’il me fait pleurer. Pleurer d’émotion parfois, notamment place Stan. Franchement qui n’a pas vu la place stan sous la neige n’a pas vu la Place Stan dans toute l’étendue possible de sa beauté. Les grilles d’or qui ressortent encore plus, une espèce de bon dans le temps qui vous ferait imaginer croiser une marquise emmitouflée dans son manteau de taffetas si vous n’entendiez pas nos ados aujourd’hui se balancer des boules de neiges. Et ce que je trouve le plus beau, parfois au détour d’un janvier coriace, c’est l’eau gelée des fontaines, celle de Neptune et celle d’Amphitrite, que je me fais une joie de photographier pour épater mes potes qui ne vivent pas en Lorraine et qui sont envieux de ce beau froid. Et puis le froid, c’est un bon resto ou une bonne bouffe entre amis, avec les joues rouges, les mains froides et le cœur chaud, les gamins qui jouent pas loin. 

Le bonheur simple, éphémère, comme un flocon de neige, le bonheur en hiver, comme le bonheur en été ou au printemps, mais le bonheur en Lorraine.