C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20 et 12h41

tofailles
tofailles

C'est bon...la dose Vosgienne

Diffusion du jeudi 19 septembre 2019 Durée : 2min

Chaque jour, Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine... Aujourd'hui, ode! à la dose culinaire vosgienne... Généreuse, elle a épaté notre Jérôme

La Lorraine, c'est bon comme les doses vosgiennes !

Que je vous dise… Moi ce qui  m’épate toujours dans les Vosges quand je vais chez des amis, et même quand je vais au restaurant, c’est la dose. 

Incroyable ! Je me souviens  d’une fois, à la Bresse. Une pizzéria au cœur de la ville. Je m’arrête  en revenant de reportage pour une bonne pause un soir avant de repartir.  Et je me dis tiens, "après tout une pizza pourquoi pas". 

Et que je m’attable.  Et qu’il fait bon dedans. Et que je commande une bonne pizza. Une  vosgienne, avec des lardons. Le top. Et j’attends. 

Quelques instants  plus tard je vois débouler une énorme pizza. Épaisse, débordante de  gourmandise... Je m’épate de la taille auprès du serveur et je lui demande  même s’il est bien sûr qu’il n’a pas confondu ma pizza "pour un" avec une  pizza pour 4 qu’il aurait à porter à la table de 4 un peu plus loin. Et  là, l’honnête garçon me regarde d’un air de dire ''mais quelle pendule  celui-là'' et il me sort tout à trac « bah non c’est la taille une  personne là » et il repart. 

C’est aussi arrivé à Gérardmer avec un plat  de tofailles, à Saint-Dié dans un très chouette resto pas loin du  marché, ou encore à Épinal. C’est ce qui me fait vous dire qu’en fait,  la dose culinaire vosgienne c’est le double de ce qu’on a pu me servir  en Meurthe et Moselle et même le quadruple de ce que j’ai pu goûter dans  les restos parisiens. 

Pourquoi ? Peut être l’instinct gourmand des  vosgiens, qui sont de bonnes gueules avec un bon coup de fourchette.  Peut être aussi le climat, parfois rude, dans nos montagnes. Mais on  sert ces doses là toute l’année, y compris en été quand il fait 30  degrés. Peut être bien, et d’ailleurs sûrement, qu’en fait le vosgien  sert les plats comme ça parce qu’il a cette qualité essentielle : la  générosité.