C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20

truffe
truffe © Getty

La Lorraine c'est bon comme... la truffe de Lorraine

Diffusion du mardi 12 novembre 2019 Durée : 2min

Chaque jour, Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui il nous parle de la célèbre truffe de Meuse qu'on trouve en ce moment et qu'on va fêter à l'Abbaye des Prémontrés de Pont à Mousson du 15 au 17 novembre 2019.

Le diamant noir. C’est comme ça qu’on surnomme la truffe. Evidemment quand on parle de truffe, en France, on vous répond truffe du Périgord, ou truffe de bourgogne. C’est bien dommage qu’on n’entende pas plus truffe de Lorraine, ou truffe de Meuse. Elle fait partie de 27 espèces de truffes qu’on trouve en Europe et qu’on peut commercialiser. Bon 27 ca fait beaucoup, mais pourtant, c’est bien rare d’avoir des truffes près de chez soi. Regardez dans l’ouest, Bretagne par exemple, ou Normandie. Rien du tout ! 

Une des rares régions "à truffe"

On a une chance folle, culinairement parlant, d’être une région qui voit la terre offrir cette merveille qu’est la truffe. La mésentérique, c’est son nom. Elle adore le sol argilo-calcaire, donc le nôtre, surtout dans la Meuse, et elle vient de septembre à Novembre. Encore qu’elle vient peu et tard cette années à cause de l’été si sec et si chaud qu’on a eu en 2019. Une belle truffe d’ailleurs que la notre, et comme les gens d’ici. Sans chichi. Elle n’est pas fragile comme sa cousine aristo du Périgord qui ruine tant de gens par son prix. Abordable donc. Enfin abordable dans un monde ou chaque gramme coûte une fortune. Mais abordable quand même. Elle a aussi une grande qualité, c’est qu’on peut la cuire. Pas trop fort hein. Mais on peut la cuire quand même, ce qui offre pas mal de plats possibles et ça n’est pas plus mal. 

On peut la cuire 

Tenez par exemple une bonne poularde demi deuil, celle qu’on sublime en incisant la peau et en glissant quelques lamelles de truffes et qui vont cuire avec elle et la parfumer de l’intérieur. On tourne, je crois autour de 400 euros du kilo. Pas donné j’en conviens, mais avec 10 grammes, on peut se faire une bonne brouillade aux truffes de Meuse en les mettant dans une boite avec des œufs puisque l’œuf est poreux et qu’il prend le goût de la truffe. Et puis, la truffe, on la décline dans tout plein de bonnes préparations. Des huiles, du sel, et même de la truffe lyophilisée. Et tout ça c’est des entreprises et des emplois. Donc mangez bien mangez de la truffe de Lorraine. Notamment dans ce beau temple qui lui sert d’écrin une fois par an, la toute belle abbaye des prémontrés de pont a mousson, qui voit les producteurs se regrouper chaque année. Ce week-end du 15 novembre 2019 par exemple

En savoir plus : 

Le parcours de la truffe dans la Meuse avec Meuse Tourisme