Idées de sorties

C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20 et 12h41

bonbons des Vosges
bonbons des Vosges © Radio France - Confiserie des Hautes Vosges

C'est en Lorraine et c'est bon ....les bonbons des Vosges ! :)

Diffusion du mercredi 11 septembre 2019 Durée : 3min

Chaque jour Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui Jérôme a craqué pour les légendaires bonbons des Vosges. Une belle tradition culinaire qui fait bien plaisir au lorrains comme aux touristes nombreux à les deguster

Aujourd’hui c’est bon comme un bonbon des Vosges. 

Attention bonbons  des Vosges. Pas bonbons la Vosgienne. Ceux là n’ont jamais été vosgiens.  On les fabriquait à Saint Quentin dans le nord de la France. Bon soyons  honnêtes c’était déjà annoncé être concocté avec base de « résineux des  Vosges ». Le marketing était déjà à l’œuvre. Vous noterez au passage  comme nos montagnes faisaient déjà penser au bon air et à la bonne  santé, c’est d’ailleurs le Clerjus, dans les Vosges, qui aurait servi a  décorer les célèbres boites de bonbons « la vosgienne » qui n’ont donc  de vosgien que le nom, et qui sont qui plus est fabriqués depuis 30 ans  dans une usine... espagnole. 

L’origine des véritables bonbons des Vosges  est assez floue. On dit qu’on doit l’idée à un pharmacien vosgien, qui, en 1927, aurait tenté de mélanger miel et huile essentielle de sapin  pour atténuer les mots de gorges. Moi je me dis que les sapins ornent  les Vosges depuis des millénaires, qu’on y fabrique un excellent miel  depuis des siècles, puisqu’au Moyen âge déjà les chanoinesses de  Remiremont taxaient déjà ce qu’on appelait les "mouches à miel", autrement dit les abeilles. Alors je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas eu  l’idée plus tôt qu'en 1927 de mélanger miel et sapin. 

Bref, l’essentiel c’est que  les Vosges sont aussi reconnues pour leurs bonbons, qui cultivent toutes  les saveurs, depuis le traditionnel bourgeon de sapin jusqu’au  coquelicot et j’en passe et des meilleures. Du sucre donc, additionné  d’huile essentielle, dans des proportions pas moins secrètes que celles des bergamotes de Nancy, sauf qu’ici on en fait pas tout un foin. Tout  ça est coulé en grandes plaques dorées, qu’on casse ensuite pour faire des bonbons. Il est tellement renommé notre bonbon des Vosges, que les  touristes se les arrachent, notamment à Plainfaing, où la célèbre  'Confiserie des hautes Vosges' épate les touristes depuis plus de 30 ans  en montrant la fabrication, avant de leur vendre ces merveilles en  petits sachets qui ont bien du mal à finir le voyage de retour en  Bretagne, à Paris ou en Allemagne tant ils sont tentant ces petits  bonbons là. L’occasion de revenir chez nous en acheter. Moralité notre  bonbon des Vosges est bon pour le tourisme. 

Et aussi pour les dentistes  quand j’y pense.