Replay du lundi 21 juin 2021

La Lorraine c'est beau comme... L'oeuvre de Jean Lamour

- Mis à jour le

Chaque jour une nouvelle raison d'aimer notre Lorraine. Aujourd'hui, Jérôme nous rappelle le nom d'un grand génie créatif de Lorraine : Jean Lamour. C'est à cet homme qu'on doit les merveilles de ferronneries de la plus belle place du monde : la Place Stanislas.

Détail d'une fontaine de Jean Lamour Place Stanislas à Nancy (1755)
Détail d'une fontaine de Jean Lamour Place Stanislas à Nancy (1755) © Getty - Christian SAPPA / Contributeur Editorial - n° : 949600260 Collection : Gamma-Ra

Merci Monsieur Lamour

Merci à Jean Lamour pour toute cette beauté qu’il a offert à Nancy, à la Lorraine et même au monde puisqu’on ne rappellera jamais assez que la Place Stanislas et la place Carrière où se trouve ses plus belles ferronneries, sont classées au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Le meilleur de ce que peut faire l’être humain donc. Et elles ne sont pas pour rien dans ce classement les ferronneries qui s’entrelacent autour des bâtiments, sur les balcons, au-dessus des statues, qui virevoltent d’un point à l’autre, qui semblent faire des caprices, et qui dont l’or accroche la lumière et fait scintiller ce patrimoine inestimable. Jean L’amour c’est un lorrain. Un vrai. Il n’a peur de rien. Pas de ce fer qui n’est pas si simple à travailler. Qui est dur, brûlant quand on le travail, capricieux aussi. De ce combat contre la matière, Jean L’amour a su faire son chef d’œuvre. Grâce à son sens de l’éffort et de la beauté, et en ne lâchant jamais rien, de son apprentissage au soir de sa vie. 

L'oeuvre d'un ... Serrurier 

Stanislas Lesczinski, roi de Pologne, visitant les ateliers de Jean Lamour à Nancy, dessin de Jean-Baptiste Bénard (1755).
Stanislas Lesczinski, roi de Pologne, visitant les ateliers de Jean Lamour à Nancy, dessin de Jean-Baptiste Bénard (1755). - Par Jean-Baptiste Bénard — Bibliothèque nationale de France, Domaine public, htt

Serrurier de son état, ce qui le faisait entretenir aussi les horloges et les cloches de Nancy, en 1719, quand il s’est installé à son compte a 21 ans. Il n’a pas 30 ans, ce grand garçon toujours bien habillé, quand on lui confie de réaliser les grilles de la primatiale cathédrale de Nancy. Il excelle. Et c’est le génie de Emmanuel Héré, et de Stanislas, d’avoir pensé à faire appel à lui quand ils ont imaginé leurs belles places. C’est lui qui a offert l’originalité. Serait elle aussi belle, la Place Stan, si on lui ôtait ses grilles ? Ne serait elle pas austère, la belle des belles, si on lui enlevait ce grain de folie que les grilles d’or font souffler sur elle avec élégance. 

L'élégance d'un homme qui a fait la beauté de la Place Stanislas

Grilles de Jean Lamour
Grilles de Jean Lamour - Par PierreSelim — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org

Jean L’amour aimait la beauté. La porter sur lui, homme si élégant, la beauté des choses de l’esprit, lui qui se passionnait pour les choses de la religion. Il aimait la beauté et il lui avoué sa vie en donnant tout pour atteindre l’excellence. Et cette excellence, elle accompagne la vie des nancéiens, des lorrains, des touristes d’aujourd’hui, quand ils parcourent la plus belle place du monde. Plus belle place du monde parce qu’elle ne fait pas qu’aligner des façades. Elle donne à émouvoir. Et L’amour n’y est pas pour rien. Dans tous les sens du terme.