Replay du mardi 15 décembre 2020

La Lorraine c'est beau comme... la gare de Metz

- Mis à jour le

C'est l'un des plus grands symboles de la ville de Metz, et on en parle régulièrement ; la gare est un monument étonnant et riche de sens qui a fait craquer Jérôme aujourd'hui...

La belle gare de Metz
La belle gare de Metz © Radio France - France Bleu

La plus belle gare de France 

Elle est régulièrement élue plus belle gare de France, et franchement il y a de quoi. La gare de Metz Ville pour la SNCF, la gare de Metz pour nous tous. Une expérience. Je dis une expérience parce qu’en plus de prendre son train, on s’offre un voyage dans l’imaginaire. Celui qui plaisait à Guillaume II l’empereur qui a décidé cette gare nouvelle d’après ses envies, qui étaient d’ailleurs celles de son époque, celles d’un moyen âge fantasmé. On entre dans un conte de Grimm quand on entre dans la gare de Metz, et on serait à peine surpris si on voyait courir hansel et Gretel après leur train. 

Le moyen-âge idéalisé du siècle dernier

le clocher
le clocher © Getty - Rene MATTES / Contributeur Editorial - n° : 947527722 Collection : Gamma-Rapho

Ces envies de moyen âge, elles signent la fin du XIXe siècle. On le redécouvre, on l’imagine, on l’exagère. A Paris, Viollet le duc ajoute des beautés à Notre Dame et ressucite les remparts de Carcassonne. Dans toute la France, on abat des vieilles églises, qu’on trouve trop petites, et que notre époque trouve trop grandes. On les abat et à leur place on construit des églises dans ce style fantasmé du moyen âge, qu’on appelle en France le néo gothique. La basilique Saint Epvre à Nancy est typique de ce style là. A Metz, on se tourne vers le début du moyen âge. Avec des arcs romans. Des colonnes joufflues. On dresse un haut clocher pour donner l’heure. On aménage des salons d’honneur en rappelant le glorieux souvenir de Charlemagne, qui chassait souvent en Lorraine. De loin c’est la moyen âge des légendes, de près les sculptures racontent leur époque. On voit des techniciens près des maçons du moyen âge, on découvre des bas reliefs qui représentent des voyageurs en 1er classe.  

Symbole de la ville, c'est aussi une porte vers l'imaginaire

En admirant l’architecture, il ne faudrait pas oublier les performances techniques pour l’époque, 1908, avec par exemple la construction de doubles quais, pour charger et décharger plus vite des voyageurs. Une nouveauté à l’époque. Et puis bien sûr c’est un beau symbole de Metz. Peut être le plus en phase avec son histoire tourmentée de bastion frontière avec le soldat qui orne l’entrée et dont la tête a été changée en fonction des nations qui prétendaient posséder Metz. Une porte vers le voyage c’est le rôle d’une gare, mais ce qui fait que la gare de Metz est unique c’est que c’est aussi une porte vers l’imaginaire… 

Mots clés: