Replay du lundi 11 janvier 2021

Nos mineurs de Lorraine : les colosses des profondeurs

- Mis à jour le

Chaque jour Jérôme nous raconte ce qui le touche en Lorraine. Aujourd'hui, il a voulu nous rappeler comme nous pouvons être fier de ces milliers de mineurs qui ont travaillé en Lorraine que ce soit en Moselle ou dans le Pays Haut de Meurthe et Moselle. Des mineurs qui ont façonné aussi la Lorraine.

L'un de nos derniers mineurs à Creutzwald
L'un de nos derniers mineurs à Creutzwald © Getty - Eric BOUVET / Contributeur Editorial - n° : 108569919 Collection : Gamma-Rapho

Ils ont été durs à la tâche nos mineurs.

Un des derniers mineurs de Lorraine à Creutzwald
Un des derniers mineurs de Lorraine à Creutzwald © Getty - Eric BOUVET / Contributeur Editorial - n° : 108569876 Collection : Gamma-Rapho

C’est quelque chose qui m’épatera toujours. Ce qu’on fait nos mineurs. Cet immense, incroyable travail qu’on accompli ces hommes, dont bon nombre venait d’ailleurs, continue de forcer le respect aujourd’hui. Et leur travail si dur mais fait quand même, c’est l’une des choses qui fait la réputation positive de la Lorraine : celle d’être peuplée de lorrains d’être durs à la tâche. Elles ont été plusieurs générations à affronter la pénombre, la chaleur, l’étroitesse, pour aller chercher au plus profond du sol de Lorraine ce fer, ce charbon, qui ont contribué à faire de la France l’un des plus grands pays du monde. Aller chercher tout ça au péril de sa vie, comme l’a montré tristement la catastrophe du puit Simon, que personne n’a oublié. 

Des millions de tonnes de charbon, de fer, ils sont allé chercher au fond

La Tour Eiffel est de fer de Lorraine
La Tour Eiffel est de fer de Lorraine © Getty - Stephane Cardinale - Corbis / Contributeur Editorial - n° : 1287404891 Collecti

J’ai regardé dans plusieurs livres et j’ai calculé que nos mineurs lorrains ont été chercher 800 millions de tonnes de charbon et plus de 3 milliards de tonnes de fer. Aujourd’hui encore, à Varangéville, des mineurs vont chercher le sel par tonnes entières. Ce que nos mineurs ont été cherché à permis à la France de construire la Tour Eiffel, de bâtir des portes avions, des sous marins, mais aussi plus simplement de se chauffer. Et ce fer, et ce charbon et cet acier qu’on a vendu, il a permis l’énorme progrès des années 60 70 quand on a non seulement reconstruit la France, mais qu’on l’a aussi dotée d’autoroutes, de bâtiments, qui sont encore aujourd’hui les colonnes vertébrales de la France. Tout ça nos mineurs l’ont permis en plus de nourrir leur famille et de tout donner pour offrir un avenir à leurs enfants. C’est toujours une grande fierté de voir passer les passionnés des enfants du charbon, dans quelque manifestation lorraine, en costume, de visiter nos mines, à Petite Rosselle, à Longwy par exemple, de se souvenir que ces travailleur étaient d’ici, de Lorraine, et de savoir que leur héritage est toujours là. 

Ils ont fait la richesse de notre pays et leur héritage est toujours là. 

Vous qui écoutez vous en êtes souvent les fils, les filles, les petits fils, les descendants et, c’est sûr, vous gardez en vous cette force de travail si incroyable qu’elle a fait des ces hommes là, les colosses des profondeurs. Soyez en fiers. Et que la Lorraine le soit toujours. 

Mots clés: