Replay du vendredi 22 janvier 2021

La Lorraine c'est beau comme... le bon vin lorrain

- Mis à jour le

La Lorraine c’est beau comme son vignoble. Et c’est bien de le rappeler ce jour de la fête du Saint Patron des Vignerons, le célèbre Saint Vincent. Patron des vignerons peut être parce que son nom rappelle le « Saint Vin » premier cas de verlan de l’histoire de l’Humanité.

rouge blanc ou gris bien sûr
rouge blanc ou gris bien sûr © Getty - Steve Lupton / Contributeur Editorial - n° : 524417352 Collection : Corbis Hist

Et il veille sur nos vignes. Et le fêter permet de  vous rappeler comme la vigne est ancienne chez nous. Preuve qu’on n’a  rien à envier à personne dans l’art de faire du vin. Dès l’époque  romaine, les légionnaires veillent à faire planter des ceps pour se  fournir en vin pas bien loin du « Limes », la frontière de l’Empire  romain qui passe pas loin de chez nous. Les provinces de l’arrière, dont  la future Lorraine, fournissent le blé, la bière et le vin pour aider  les soldats qui gardent les différents forts et surveillent les  barbares. Ceci dit, le vin ce sont les moines qui vont le développer  véritablement, notamment pas loin d’une des capitales religieuses de  l’Est de la future France, Toul. Ou Verdun. Il faut dire que les coteaux  s’y prêtent très bien. 

A la tienne !
A la tienne !

Autrefois la vigne était partout

Pendant des siècles, quand on traverse la  Lorraine on traverse des forêts, des pâturages, des champs cultivés ET  des vignes. On en trouve autour de Lunéville, et tout autour de Nancy  dans les villages vignerons que sont Vandoeuvre et Laxou. C’est le  phylloxéra, un champignon maléfique, qui porte un coup fatal à la vigne  Lorraine ily a un peu plus de 100 ans. Elle se replie sur les coteaux  d’origine, dans le toulois, en Meuse et en Moselle. Les paysans  arrachent les ceps qui ne donnent plus rien, ils cultivent, ou ils  plantent des mirabelliers. Mais certains gardent leurs vignes et les  replantent. 

Du "vin de soif" au bon vin Lorrain

Ils fournissent ce qu’on appelle « du vin de soif », du vin  pas cher, et c’est pas mal économique parce que les Français boivent  énormément de vin jusqu’aux années 70. Un vin de soif qui s’est beaucoup  moins vendu ensuite. Mais nos vignerons ont su prendre le virage et  monter en gamme. A tel point qu’il n’est pas rare de croiser un bon vin  de Lorraine sur des tables prestigieuses. A nous de les aider quand on  consomme du vin, toujours avec modération. A nous d’acheter bien,  d’acheter lorrain, et de boire un vin fin bien ; le vin lorrain

Mots clés: