Replay du jeudi 25 février 2021

La Lorraine c'est beau comme... nos cimetières Lorrains

- Mis à jour le

Chaque jour Jérome nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il nous emmène visiter quelques cimetières en Lorraine

La Toussaint
La Toussaint - Emile Friant

Il existe des tombes très belles 

C’est assez bizarre j’en conviens, mais la Lorraine c’est beau comme ses cimetières. Je sais c’est bizarre, mais au-delà du fait qu’il y a toujours de la beauté à voir où qu’on soit, nos cimetières sont souvent magnifiques. Lunéville affiche quelques tombes sculptées et une chapelle sépulcrale assez étonnante. 

Préville "le père Lachaise de Nancy"

La tombe de la Famille Corbin à Préville
La tombe de la Famille Corbin à Préville - Par G.Garitan — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w

A Nancy, Préville est aussi truffé de tombes magnifiques. On voit des chapelles avec des sculptures de femmes qui pleurent ou qui regardent au loin. On est surpris de voir qu’ici reposent des noms qui ont laissé leur trace dans l’histoire. L’émouvante tombe de Marie Marvingt, la fiancée du danger, la femme française qui, à ce jour, est la femme qui a reçu le plus de médailles de l’Histoire. La tombe d’Emile Friant, ce génie né à Delme et dont les peintures font encore vibrer tant de gens. La famille Majorelle est là elle aussi. De même que Gustave Simon, ancien maire de Nancy, dont la tombe art déco est surprenante. Celle qui m’émeut toujours est celle de Emile Gallé, le fondateur de l’école de Nancy, l’homme qui disait « n’imitez jamais, innovez toujours ». Il repose là dans une tombe simplissime, et on serait tenté de la désherber, d’enlever ce lierre qui pousse au milieu et qui semble vouloir s’imposer. Et ce serait une hérésie. Amoureux de la nature, qu’il dessinait si bien, Emile Gallé a demandé qu’on laisse pousser ce lierre et qu’on laisse la nature faire ce qu’elle voulait. On n’y touche pas donc et on passe son chemin. 

Des tombes étonnantes à Metz

Le cimetière de l’est à Metz surprend aussi avec cette tombe de médecin qui représente le bâton d’Asclépsios, cette tombe néo-mauresque qu’on croirait tout droit venue du Maroc, ou même l’étonnante tombe de style égyptien qui ressemble à l’entrée d’un temple des bords du Nil. A Thionville le Cimetière Saint François se souvient d’avoir longtemps vu le seul autel de la patrie de la Révolution Française qui n’avait pas été détruit. Il est devenu monument aux morts, avant d’être redécouvert par les thionvillois et installé en cœur de ville à la place d’honneur. Je pourrais bien sûr parler de Verdun et des nécropoles que les 3 guerres ont laissé en confiant à la terre de Lorraine le soin de garder les corps des héros. 

Nos cimetières ont aussi leur beauté et c’est normal, c’est ici, en Lorraine, que reposent celles et ceux qu’on a aimé, qu’on chérie souvent encore et qui sont une part de nos âmes. L’une des plus belles.

Mots clés: