Replay du vendredi 26 mars 2021

La Lorraine c'est beau comme... Cyfflé et son oeuvre

- Mis à jour le

Chaque jour on découvre un point fort de Lorraine et on s'y arrête un instant avec Jérôme Prod'homme. Aujourd'hui, un coup d'oeil reconnaissant à Paul-Louis Cyfflé.

Magnifique Place d'Alliance
Magnifique Place d'Alliance © Radio France - Jérôme Prod'homme

Détour place d'Alliance

Elle a quelque chose de permanent. Comme si elle était là de toute éternité. On croirait volontiers qu’une belle en crinoline va débarquer et un gamin en baskets d'aujourd’hui croiserait en courant un gamin d’autrefois avec son cerceaux qu’on ne serait même pas étonné. La Place d’Alliance, c’est l’un de nos sites UNESCO de Lorraine, avec La Place Stanislas, la Place de la Carrière et les remparts de Longwy. C’est d’ailleurs l’un des plus petits puisqu’elle ne fait que 60 mètres par 80 mètres. Elle est très simple cette place, avec ces façades presque austères qui se dressent autour de la double rangée de tilleul qui entoure, à son tour, le beau monument réalisé par Paul Louis Cyflé. Un monument dédié à l’alliance, épatante à l’époque, au milieu du XVIIIe siècle, de la France et de l’Autriche, énemis héréditaires depuis 3 siècles. 

Et par l'oeuvre de Cyfflé 

Ca valait bien d’orner la place d’une belle sculpture réalisée par cet homme originaire des Pays bas, arrivé à la Cour de Lorraine, et qui a laissé chez nous des merveilles, évidemment ce beau monument, mais aussi une partie des sculptures de la Place Stanislas, réalisées avec son maître Barthélémy Guibal, un homme du sud. C’est d’ailleurs amusant de penser que Nancy et la Lorraine sont à mi chemin pour ces deux hommes. 

Paul-Louis Cyfflé (1724, Bruges – 1806, Ixelles-les-Bruxelles), attribué à la Manufacture de Lunéville Vers 1765-1775. (c) Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain
Paul-Louis Cyfflé (1724, Bruges – 1806, Ixelles-les-Bruxelles), attribué à la Manufacture de Lunéville Vers 1765-1775. (c) Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain

Il a possédé les faïenceries de Saint Clément

On doit aussi à Cyfflé les plus beaux moules des faïenceries de Lunéville, qu’il a rachetée et qu’il a contribué à rendre célèbre, faisant des originaux qu’on pouvait multiplier grâce à la fameuse terre de Lorraine. Il a tout plaqué en 1778 pour aller finir sa vie dans la Future Belgique, là où il était né. Une vie de 82 ans dédiées aux arts, et même à l’art de vivre, et une vie qui est passée par la Lorraine et s’y est épanouie peut être parce qu’on a ici le sens de l’effort, et qu’on sait qu’il faut parfois souffrir pour faire le beau. 

Et donné son nom à un lycée de Nancy

Le lycée Cyfflé
Le lycée Cyfflé - Google street

En plus des œuvres que j’ai dites, une rue de Nancy et surtout un lycée portent le beau nom de Paul Louis Cyfflé. Un lycée Art déco, audacieux en architecture quand il a été construit, et surtout un lycée dédié aux métiers, et notamment aux métiers graphiques. Gageons que, où qu’il soit, l’Esprit de Monsieur le Sculpteur du roi est heureux de ce beau patronage.