Replay du vendredi 2 avril 2021

Faire Moscou, Jérusalem et la Haye en 10 mn... C'est possible en Lorraine

- Mis à jour le

Chaque jour une raison de plus de se réjouir de notre Lorraine avec Jérôme Prod'homme. Aujourd'hui, il nous rappelle qu'en Lorraine, dans les Vosges, on peut faire Moscou Jérusalem à pied...

Etonnant département
Etonnant département © Getty - Universal History Archive / Contributeur Editorial - n° : 184259165 Collection :

Moscou et Jérusalem en moins de 10 minutes c'est possible. 

Si un jour on vous dit « ah la la la Lorraine vous êtes bien gentil mais y a quoi chez vous », n’oubliez pas de balancer tout ce que vous savez, des montagnes aux lacs, de la place Stanislas au Centre Pompidou, des Remparts de Longwy à ceux de Rodemack, de la Mirabelle au pâté lorrain ou du lard aux bonbons des Vosges. Et je n’oublie pas le Maggi et le Melfor pour les mosellans. Vous leurs balancez tout ça, vous n’oubliez pas de rappeler un joli 39 degré à l’ombre à Pont a mousson en juillet dernier, et s’ils doutent encore vous sortez la grosse artillerie en leur disant droit dans les yeux « mon pote, en Lorraine, dans les vosges, il y a Moscou, La Haye et Jérusalem et je peux faire les deux en 10 minutes ». 

En plein milieu des Vosges.

L'église de Gruey les surances
L'église de Gruey les surances - Par Rauenstein — Photographie personnelle, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimed

Là franchement ça va leur river leur clou à ces gens qui doutent de la Lorraine. Dans aucune région de France ou du monde on a ces trois lieux là en même temps. Pour c’est vrai, dans notre Moscou à nous il n’y a pas la place rouge, dans notre Jérusalem à nous il n’y a ni le mur du temple ni la via dolorosa, dans notre Haye à nous il n’y a ni gouda ni cours européenne de justice. Mais c’est beau et c’est tout proche. Moscou et Jérusalem c’est 800 mètres. 10 mn de marche. Même pas. Une histoire amusante d’ailleurs. Moscou et Jérusalem sont situés dans la même commune dont il sont des hameaux dans un joli coin de la Vôge. Pas des Vosges, de la Vôge, ce joli pays du département, tout en rondeur et en herbe grasse, avec des sapins évidemment sinon il ne serait pas vosgiens. 

Pourquoi ces noms ? On se sait pas pourquoi... 

On ne sais pas trop pourquoi ces lieux s’appellent comme ça. Melchior Gerberon, un passionné des Vosges, qui nous a laissé de nombreux ouvrages, racontait que 2 anciens militaires de Napoléon, revenus de la terrible campagne de Russie, entre autres, se seraient posés dans les Vosges pour y fonder un foyer. Bonne idée puisqu’ils y ont trouvé leurs femmes respectives. Et chacune, pour fonder le ménage, a apporté une terre. Et les deux hommes, qui avaient à cœur de rappeler qu’ils avaient été les grognards de l’empereur, avaient aussi de l’humour. Le colonel a nommé Moscou la terre apportée par sa femme, parce que l’empereur n’ayant pas pu prendre Moscou, lui non plus n’y était pas entré, et qu’il pourrait désormais entrer à Moscou tous les jours. Et son compagnon de faire la même chose en nommant son champ Jérusalem, parce qu’il pourrait s’y rendre chaque jour. Vraie ou pas, peu importe, l’essentiel c’est que vous et moi on a souri en découvrant cette légende, et qu’on aura, du coup, un coin au fond du cœur pour ces deux gars, parmi des millions d’autres, qui ont fait rouler l'Europe devant eux, et sans qui Napoléon ne serait jamais qu’un général parmi d’autre. 

Mots clés: