Replay du mardi 27 avril 2021

150 ans de la guerre de 1870-1871 : comment la guerre s'est passée

- Mis à jour le

A l'occasion des 150 ans de la défaite de 1871, et de l'annexion de la Moselle et de l'Alsace par l'Allemagne, Jérôme nous raconte cette époque et nous rappelle toutes les conséquences qu'elle a encore de nos jours en Lorraine. Comment s'est passée cette guerre.

Ernest Meissonier, Le Siège de Paris, huile sur toile, 1870-1884, Paris, musée d'Orsay. « Mémorial des morts » et « symphonie héroïque de la France », le tableau représente allégoriquement la ville de Paris comme une femme entourée de cadavres et de
Ernest Meissonier, Le Siège de Paris, huile sur toile, 1870-1884, Paris, musée d'Orsay. « Mémorial des morts » et « symphonie héroïque de la France », le tableau représente allégoriquement la ville de Paris comme une femme entourée de cadavres et de

Quelques mois avant la défaite la plus cuisante pour la France

Le 19 juillet 1870, la guerre est donc déclarée entre la France et la Prusse et ses alliés. La France est seule. Elle n’a pas d’alliés. Elle est isolée. La Prusse capte avec elle la quasi-totalité des états allemands. La France est mal préparée alors que l’armée prussienne qui a battu l’Empire d’Autriche, et plus récemment le Danemark, est habituée et prête. La guerre commence. Certains combats sont restés célèbres comme Saint Privat ou la terrible bataille de Gravelotte, une victoire française. Gravelotte où on mitraille tellement qu’en naîtra une expression «ça tombe comme à Gravelotte». 

En septembre l'Empire s'effondre 

La guerre a commencé le 19 juillet, le 2 septembre Napoléon III est vaincu à Sedan. Il est fait prisonnier. Le 3 septembre, Léon Gambetta proclame la République et les combats continuent. Le 14 septembre Toul capitule et le siège de Paris commence deux jours plus tard. Le 27 septembre Strasbourg capitule. Le 27 octobre, après avoir résisté deux mois, Metz la forteresse finit par tomber. Longwy et Thionville tombent fin novembre alors que l’ennemi a déjà largement dépassé Paris jusqu’à Chartres, la Normandie, Orléans, puis le Nord. Paris est encerclé, on crève de faim dans la capitale au point qu’on mange les animaux du zoo du jardin des plantes, notamment les deux éléphants Castor et Pollux.

Napoléon III remettant son épée à Guillaume Ier, au château de Bellevue. Gravure américaine anonyme de 1871.
Napoléon III remettant son épée à Guillaume Ier, au château de Bellevue. Gravure américaine anonyme de 1871.
La Bataille de Saint-Privat (A. de Neuville, 1881)
La Bataille de Saint-Privat (A. de Neuville, 1881)

La naissance de l'Allemagne

Le 18 janvier, dans la Galerie des glaces, dans le château de Louis XIV, est fondé l’empire allemand. Les anciens états de langue allemande fondent un nouveau pays, l’Allemagne, et placent l’empereur Guillaume 1er à leur tête. Fin janvier c’est plié. La France, battue à plate couture demande l’armistice. Les négociations sont longues. Et l’Etat vacille. A Paris, la Commune est proclamée, elle sera réprimée par le gouvernement dans le sang. On ne compte plus les morts dans la capitale. Le 10 mai la paix est signée. En plus de la somme de 5 milliards à payer, ce qu’elle fera en deux ans, la France doit accepter l’inacceptable : céder une partie de son territoire. Bismark n’en n’a jamais démordu. Il considère l’Alsace et la Lorraine comme d’histoire et de culture allemande et il considère qu’elles doivent donc rejoindre la toute neuve Allemagne. A l’Assemblée Nationale quand on apprend les termes du traité de Francfort, les députés alsaciens et lorrains qui hurlent leur colère et sortent de l’hémicycle pour protester. 

Mais le mal est fait. La Lorraine est coupée en deux, et une partie rejoint, avec l’Alsace, le tout nouvel empire d’Allemagne. 

Proclamation de l'Empire allemand par l'empereur Guillaume Ier le 18 janvier 1871.
Proclamation de l'Empire allemand par l'empereur Guillaume Ier le 18 janvier 1871. - Anton von Werner
Mots clés: