Replay du mercredi 28 avril 2021

150 ans de la guerre de 1870-1871 : le découpage de la Lorraine et l'annexion de la Moselle.

- Mis à jour le

A l'occasion des 150 ans de la défaite de 1871, et de l'annexion de la Moselle et de l'Alsace par l'Allemagne, Jérôme nous raconte cette époque et nous rappelle toutes les conséquences qu'elle a encore de nos jours. Comment on a découpé la Lorraine.

Statue par Paul Dubois située à la place Maginot (anciennement place Saint-Jean) à Nancy, intitulée Le Souvenir, commémorant la perte de l'Alsace et de la Moselle dans la guerre de 1870/71.
Statue par Paul Dubois située à la place Maginot (anciennement place Saint-Jean) à Nancy, intitulée Le Souvenir, commémorant la perte de l'Alsace et de la Moselle dans la guerre de 1870/71. - Par Pierre Lescanne, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?cur

La terrible humiliation de la France

Le 10 mai 1871 est donc signé le traité de Francfort. La France est littéralement humiliée. Elle ne connaîtra plus grande honte qu’en 1940. Les Français n’ont jamais connu cela dans leur histoire. Même au soir de Waterloo, quand Napoléon a été vaincu, la France a réussi ne céder que quelques portions de territoire, à payer aussi. Mais là…  L’Allemagne croque 1 500 000 habitants d’un seul coup. C’est un choc très violent. 

La France dépouillée par les prussiens
La France dépouillée par les prussiens

Metz, française depuis plus de deux siècles devient allemande

Metz française depuis 1552 et Strasbourg française depuis 1681 deviennent allemandes. Metz que Vauban, le maréchal ingénieur avait surnommée « la clé du royaume », transformant la riche cité commerçante en une capitale militaire et un bastion de la défense française vers l’Est. Metz qui a été visitée par Henri II, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Metz qui a vu partir La Fayette aider la révolution américaine, le premier des Français à se battre pour la liberté sur le continent américain. Metz est perdue. De nouvelles frontières sont tracées. L’Alsace devient allemande, sauf l’arrondissement de Belfort qui reste français. Il faut dire que la France ne pouvait vraiment pas céder là-dessus et que Bismarck le savait. Belfort a été ensevelie sous les bombes et pourtant ni la ville ni la garnison n’ont cédé. Les militaires français ont forcé le respect de leurs adversaires et sont sortis de la Citadelle avec les honneurs de la guerre.

La carte des provinces perdues
La carte des provinces perdues - Par Niko67000 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w

L'Alsace, la Moselle deviennent allemande

Donc L’Alsace moins Belfort, mais l’Alsace dans son immense majorité. Les Vosges sont amputées des cantons de Saales et Schirmeck qui deviennent Allemands. Le département de la Moselle devient Allemand, sauf l’arrondissement de Briey, qui est Mosellan à l’époque. Mais 11 communes de cet arrondissement sont également annexées. Au milieu de la Lorraine il y a le département de la Meurthe, qui va de Sarrebourg à Toul. Lui aussi est amputé, ce sont les arrondissements de Sarrebourg, moins neuf communes et de Château-Salin qui sont annexés.

Levisse : ne nous oubliez pas
Levisse : ne nous oubliez pas

Et on crée un nouveau département : la Meurthe et Moselle

Avec ce qu’il reste de la Moselle autour de Longwy et Briey et avec ce qu’il reste de la Meurthe, on crée un nouveau département : la Meurthe et Moselle. La France est humiliée. Dans tout le pays ont pleure l’Alsace et la Lorraine. Les années suivantes, pour rappeler l’amour de la Patrie pour ce qu’on appelle « les provinces perdues », on nomme des avenues, des boulevards du nom de Metz ou de Strasbourg. A Nancy on nomme de nouvelles rues en hommage aux batailles qui ont eu lieu en Lorraine, Mars la Tour, Bitche, Forbach…  Et surtout, dès la signature du traité de Francfort, partout la frontière est matérialisée par des panneaux. Elle passe parfois au milieu de village comme Igney. Plus rien ne sera comme avant. La Lorraine est coupée en deux. Cela va durer 47 ans et bien des vies d’ici vont changer.

En rose l'ancienne Moselle, en Violet l'ancienne Meurthe. Trait noir : les nouvelles frontières départementales toujours en vigueur aujourd'hui.
En rose l'ancienne Moselle, en Violet l'ancienne Meurthe. Trait noir : les nouvelles frontières départementales toujours en vigueur aujourd'hui.
Mots clés: