Replay du mercredi 5 mai 2021

150 ans de la guerre de 1870-1871 : la transformation de Metz pendant l'annexion

- Mis à jour le

A l'occasion des 150 ans de la défaite de 1871, et de l'annexion de la Moselle et de l'Alsace par l'Allemagne, Jérôme nous raconte cette époque et nous rappelle toutes les conséquences qu'elle a encore de nos jours. Pendant l'Annexion, Metz a été considérablement transformée.

Le nouveau temple protestant
Le nouveau temple protestant © Getty - Arterra / Contributeur Editorial - n° : 1265235429 Collection : Universal Images

Metz devient la vitrine d'un nouvel état : l'Allemagne

Suite au traité de Francfort de 1871, la Moselle de l’époque, moins l’arrondissement de Briey,  est incorporée à ce nouveau pays né dans la galerie des Glaces de Versailles : l’Allemagne. Et pour les Allemands, Metz va devenir une véritable vitrine. La ville est la plus peuplée de Lorraine à l’époque c’est aussi l’une des plus ancienne, la plus riche, et, en plus de sa très ancienne vocation marchande, elle est devenue une citadelle militaire française de première importance. Vocation que les Allemands reprennent à leur compte en installant un gouverneur militaire et en développant encore les fortifications déjà énormes, ce qui fait dire à certains historiens qu’à la veille de la grande Guerre, Metz est la ville la mieux fortifiée d’Europe. Elle va devenir également une vitrine du savoir-faire allemand. 

La construction du quartier impérial

Un immeuble du quartier impérial
Un immeuble du quartier impérial © Getty - Universal Images Group Editorial Référence : 1007_12_241cmh07235

Sans détruire la ville originelle, batie autour de son antique et magnifique cathédrale, les allemands vont arraser ses fortifications et développer tout un nouveau quartier au delà de ce qu’on appelle les boulevards. Seules survivantes de cette destruction, la célèbre porte des Allemands, construite au Moyen-Age, et la Tour Camoufle. Dans ce nouvel espace, l’architecte Conrad Wahn. Cette "Neue Stadt" séduit rapidement Guillaume II le nouvel empereur qui a pris la succession de son père Guillaume 1er en 1888. Ce nouvel espace s’articule autour d’une gare absolument monumentale. 

Une gare monumentale devenue la plus belle de France

La célèbre gare de Metz
La célèbre gare de Metz © Getty - Rene MATTES / Contributeur Editorial - n° : 947527722 Collection : Gamma-Rapho

Monumentale pour représenter la fierté de l’Empereur de posséder Metz, mais aussi parce qu’elle est un point stratégique militaire de première importance. On y aménage notamment des doubles quais qui permettent deux fois plus de rotations de trains militaires. Est construite également l’immense et magnifique poste.  C’est l’époque qui voit naître le nouveau temple protestant près de la Comédie, le Palais de l’intendance, le Palais du gouverneur, l’hôtel des Arts et métiers. 

Le palais du gouverneur de Metz
Le palais du gouverneur de Metz © Getty - AGF / Contributeur Editorial - n° : 1296524498 Collection : Universal Images Gr

La Cathédrale est retouchée

Le toit de la cathédrale a été réhaussé suite à un incendie
Le toit de la cathédrale a été réhaussé suite à un incendie © Getty - Arterra / Contributeur Editorial - n° : 1265235095 Collection : Universal Images

On rénove aussi, y compris loin du quartier impérial, par exemple la cathédrale pour lui redonner un porche gothique là où le XVIIIe siècle avait plaqué un porche classique à colonnes. Abimée par un incendie, la cathédrale voit aussi son toit être réhaussé. 

Le "nouveau" porche de la cathédrale de style néo gothique
Le "nouveau" porche de la cathédrale de style néo gothique © Getty - Claude PAVARD / Contributeur Editorial - n° : 947564804 Collection : Gamma-Raph

Et dans le nouveau quartier et tout autour les habitants sont invités à bâtir des immeubles modernes doté du dernier confort, mais aux façades rappelant le passé dans ce qu’il avait de plus beau. Les maisons sont parfois néo romanes comme la gare, elles rappellent parfois les maisons du Moyen-Age des grandes capitales allemandes, elles s’inspirent aussi de la Renaissance. Des rues sont dotées de magnifiques hôtels particuliers. Les rues sont larges, elles ne se croisent pas toujours à angle droit parce que les urbanistes allemands ont remarqué que la circulation était plus fluide avec des courbes. 

Ce quartier impérial, achevé au bout de 20 ans de travaux est aujourd’hui l’un des orgueils de la ville et l’une des plus belles raisons d’aller visiter Metz. 

Mots clés: