Replay du mercredi 3 mars 2021

La Lorraine c'est beau comme... l'histoire de l'entreprise ALSA

- Mis à jour le

Chaque jour on découvre une raison de plus d'aimer la Lorraine. Aujourd'hui, zoom sur une entreprise qui est née chez nous et qui est connue partout...

Logo alsa
Logo alsa - Par Alsa — http://www.alsa.fr/, marque déposée, https://fr.wikipedia.org/w/index

3 sachets par seconde

Il se vendrait 3 sachets de levure alsa par seconde dans le monde. Vous vous rendez compte ? quel rapport avec la Lorraine ? Même si le logo avec l’alsacienne qui porte une coiffe rappelle que le fondateur fut alsacien, Alsa ne serait pas ce qu’elle est s’il n’y avait pas la Lorraine. Je m’explique. 

Un jeune boulanger alsacien s'installe en Lorraine

En 1896, un jeune boulanger alsacien, Emile Moensch, travaille à Vienne chez son patron. Il bosse notamment ces nouvelles levures boulangères qu’on a découvert et qui permettent de mieux faire lever. Il faut dire que le XIXe siècle c’est le siècle des levures. On les découvre et on les étudie. Pasteur lui-même vient jusqu’à Tantonville, dans les brasseries, pour étudier les levures. Moensch, lui, il essaie de voir comment en tirer le meilleur parti pour son métier, et notamment pour ce délicieux flan alsacien qu’il aime préparer. Et il réussi à mettre au moins une formule de levure chimique. De la poudre à lever. 

A Igney et à Nancy

Né Allemand, parce qu’en 1875 l’Alsace est toujours annexée par les allemands, Emile s’installe en France. Dans un petit village tout pile à la frontière, en plein cœur de la Lorraine, à Igney-Avricourt. Et il vend ses sachets rose pleins de cette nouvelle levure. Et ça marche fort. Alors il développe Emile et il s’installe à Nancy en 1910. L’entreprise continue de grandir et Monsieur Moensch invente encore, notamment en 1930 quand il met au point des poudres à dessert, notamment ce qui deviendra le légendaire flan pâtissier Alsa. Rachetée plusieurs fois au fil de l’Histoire, l’entreprise est restée fidèle à la Lorraine et j’en profite pour saluer les 175 employés qui fabrique à Ludres ces précieux sachets roses et ces non moins précieux sachet de préparation de dessert dans je me régale. 

Une belle histoire d’Alsace et de Lorraine, qui relie nos deux régions, et qui rappelle quelle force nous avons quand les alsaciens et les lorrains bossent ensemble. 

EN SAVOIR PLUS 

Le site de ALSA

Mots clés: