Replay du mardi 24 novembre 2020

La Lorraine c'est beau comme... comme la Bergamote de Nancy

- Mis à jour le

Chaque jour Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il a nous rappelle que la Lorraine c'est aussi le pays des fameuses bergamotes de Nancy. Un bonbon dont l'origine est très ancienne et qui est un symbole pour Nancy la gourmande !

la boite et les bonbons typiques
la boite et les bonbons typiques © Getty - Maurice ROUGEMONT / Contributeur Editorial - n° : 110141385 Collection : Gamma-

C’est quand même extraordinaire tout ce qu’on a comme spécialités en Lorraine. Et par ces temps qui courent j’avoue que je prend plaisir à les redécouvrir. Regardez les bergamotes de Nancy par exemple. Toutes dorées. 

Le bonbon d'or

On dirait de l’or en bonbon. Une sorte de rappel gustatif des grilles de Jean L’amour qui illuminent la Place Stan. Des bergamotes dont l’origine se perd dans la nuit des temps. Alors évidemment, quand on ne sait plus de quand date une spécialité on jette un œil gourmand vers Stanislas. 

les bonbons d'or
les bonbons d'or © Getty - Maurice ROUGEMEONT / Contributeur Editorial - n° : 949049442 Collection : Gamma-

Né au XVIIIE siècle

Un exemple de sculptures en sucres du XVIIIe siècle (réalisées pour la Cour d'Angleterre)
Un exemple de sculptures en sucres du XVIIIe siècle (réalisées pour la Cour d'Angleterre) © Getty - Sepia Times / Contributeur Editorial - n° : 1277882204 Collection : Universal I

Certains disent qu’elles viendraient de sa cour. Il faut dire qu’au XVIIIe on aimait beaucoup la bergamote et les agrumes. On les mettait à gogo dans un tout nouveau parfum né pas loin de chez nous : l’eau de Cologne. On dit que certains confiseurs savaient également utiliser l’essence de bergamote pour la glisser dans le sucre et faire des choses magnifiques avec. Des bouquets de fleurs, des pots, de la décoration, qu’on mettait sur la table et qui… comment dire… Parfumait l’haleine. 

Il parfumait l'haleine des marquises...

On l’oublie souvent mais le siècle des marquises n’avait pas de dentifrice ni de brosse à dents. Bonjour l’haleine en plus des caries. Du coup, à la fin du repas, on cassait un bout des confiseries sculptées et on le sucait pour se parfumer la bouche. Cette habitude aurait perduré à Nancy au XIXe siècle et les confiseurs du cru auraient continué à vendre de la bergamote sous forme de bonbons, des bonbons qu’on vendait d’ailleurs dans des boites de cartouches avant d’inventer ces fameuses boites, qui ont servi à tant de couturières pour ranger des boutons, et qui sont devenues collectors. 

indissociable de Nancy

le sucre est prêt
le sucre est prêt © Getty - Maurice ROUGEMEONT / Contributeur Editorial - n° : 949049454 Collection : Gamma-

C’est toujours une des grandes spécialités de Nancy et ce bonbon lorrain c’est un avant goût de la démocratie puisqu’on le mange comme on veut, en le sucant ou en le croquant. Et qu’il y a même une case « ne se prononce pas » puisqu’on peut tout simplement ne pas le manger si on aime pas. 

Ceci dit ce serait dommage. C'est vraiment bon !

la boite typique
la boite typique © Getty - Maurice ROUGEMONT / Contributeur Editorial - n° : 110141385 Collection : Gamma-
Mots clés: