C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20

Le château de Gerbéviller côté cour d'honneur
Le château de Gerbéviller côté cour d'honneur - Meurthe et Moselle Tourisme

La Lorraine c'est beau... comme Gerbeviller le château phénix

Diffusion du jeudi 20 février 2020 Durée : 2min

Chaque jour, Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui il nous rappelle l'existence de ce qu'il appelle "le phénix Lorrain" : le château de Gerbéviller en Meurthe-et-Moselle...

Situons  les choses. Gerbeviller est située à 20 km de Lunéville. Un lieu peuplé  depuis fort longtemps. On mentionne déjà Gerbéviller et son château au  Xie siècle. Charles le téméraire, le grand ennemi de René II passe par là  et détruit la ville et le château qui sont en partie reconstruit. Quand  les Français occupent la Lorraine Richelieu fait raser les murs de la  ville et l’enceinte du château. Il ne veut pas qu’ils puissent devenir  un refuge pour les lorrains fidèles à leur ducs, des rebelles pour  richelieu. Siège d’une baronnie, le château appartient notamment aux  Tornielles, dont l’un des membres est très important à la cour de  Lorraine. Il voyage notamment en Italie pour négocier le mariage du duc  Henri II et de Marguerite de Gonzague. 

Nymphée d'eau, pavillon rouge... Beaucoup de beautés

Le nymphée d'eau du Château de Gerbeviller - Aucun(e)
Le nymphée d'eau du Château de Gerbeviller - Par François BERNARDIN — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia

Très branché, fan d’architecture,  le marquis de Tornielles fait de son château une très belle demeure  dans l’air du temps. On lui doit aussi le pavillon rouge, construit par  Metezeau, l’architecte de la Place des Vosges à Paris. Et c’est  probablement à lui qu’on doit l’étonnant nymphée. Nymphée ! pas un nain  avec des ailes. Une grotte pour les nymphes, toute décorée de  coquillages et avec des jeux d’eau qui ravissent les comptemporains.  Passé à la famille de Lambertye, le château est toujours à l’avant-garde  au XIXe siècle quand vient la mode des jarins paysagers. On oublie les  haies de buis taillés comme à Versailles. Berthaut, l’un des grands  architectes de Jardin installe le parc qu’on connait toujours  aujourd’hui, avec ses arbres de collections et ses allées sinueuses. Le  château passe ensuite à la famille d’Arenberg.

L'incendie de 1915

Le château de Gerbéviller côté rue Carnot après sa destruction en 1914 - Aucun(e)
Le château de Gerbéviller côté rue Carnot après sa destruction en 1914 - By Garitan - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?c

Immense, le château,  comme la ville, sortira martyr de la guerre de 14. En juillet 1914, un  déchainement de violence entraine le massacre de nombreux habitants de  Gerbevillers , le destruction de la ville, de la chapelle palatine et  l’incendie du château dont il ne reste plus que les murs. Deux étages de  murs. Vides. Et le prince d’Arenberg de l’époque décide quelque chose  d’original, sur des plans signés Albert Laprade, il ne garde que le rez  de chaussé et sa cour en fer à cheval. On renonce à rebatir les étages  supérieurs. C’est un toit terrasse qui coiffe désormais le château de  Gerbéviller et qui lui donne son allure unique en France. 

le pavillon rouge créé par l'architecte de la Place des Vosges à Paris - Aucun(e)
le pavillon rouge créé par l'architecte de la Place des Vosges à Paris - Meurthe et Moselle Tourisme

L’actuel  Prince d’Arenberg continue d’entretenir et de montrer au public ce  magnifique château et surtout le jardin qui se visite avec bonheur et  qui sera le théâtre du retour de Opéra en Plein air les 26 et 27 juin  prochain.  

EN SAVOIR PLUS 

Le site officiel du Château de Gerbéviller

Le site de Opéra en Plein Air

Mots clés