Replay du mercredi 7 avril 2021

La Lorraine c'est beau comme...la porte St George à Nancy

- Mis à jour le

Chaque jour on découvre notre Lorraine et on se réjouit de la connaître toujours mieux. Aujourd'hui, Jérôme nous emmène redécouvrir l'un des monuments de Nancy : la porte Saint Georges.

L'entrée côté Avenue du XXe corps
L'entrée côté Avenue du XXe corps - Par Pedro J Pacheco — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia

Elle a été défendue en son temps par Victor Hugo lui-même. 

Victor Hugo a sauvé la porte Saint Georges en son temps
Victor Hugo a sauvé la porte Saint Georges en son temps - Par Nadar — http://concise.britannica.com/ebc/art-11798/Victor-Hugo-photograph-b

C’est dire si elle vaut le détour la porte Saint Georges. Et pourtant, comme beaucoup de beautés lorraines elle est assez discrète, au bout de la rue Saint Georges, qui prolonge la rue Saint Jean, on la distingue au fond à droite de cette Place Driant qui rend hommage à ce député de Nancy qui avait prévu Verdun alors que personne n’y croyait et qui est de ces députés qui sont morts au front pour défendre la Patrie. On voit un porche, évidemment c’est une porte, et de très élégantes fenêtres à meneaux. De la belle pierre blanche. C’est de l’autre côté qu’elle est plus spectaculaire et qu’on comprend que c’était l’une des portes d’entrée de la ville neuve, cette ville nouvelle voulue par le duc Charles III le Grand pour agrandir Nancy sa capitale. 

Porte d'entrée de la ville neuve de Charles III

Côté place Driant
Côté place Driant - Par Fab5669 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/i

Au lieu de détruire les remparts de Nancy pour l’agrandir autour du centre historique, Charles III a eu l’idée unique en Europe à ce moment là, de construire une autre ville, 5 fois plus grande que la ville d’origine. Par conséquent le Nancy d’origine est devenu la vieille ville, c’est toujours le nom du quartier. Ce qui fait en tous cas que jusqu’à l’arrivée de Stanislas on visitait les deux villes de Nancy. Et cette ville neuve, il a voulu la faire exemplaire. Rue à angles droits, places, églises, remparts magnifiques et des portes à la mesure de la grandeur d’un souverain indépendant. Porte Saint Jean, qui n’existe plus, Porte Saint Nicolas, rénovée récemment, et porte Saint Georges, Magnifique avec ses sculptures, dédiée au Saint Patron des chevaliers. On le voit d’ailleurs caracoler au sommet de la porte Saint Georges, Célèbre pour avoir tué un dragon. Les ducs de Lorraine se flattaient de posséder le « cuissot de monseigneur Saint Georges », autrement dit un bout de fémur. Ils avaient même érigé une église pour lui, la collégiale Saint Georges, détruite au XVIIIe siècle. 

A deux doigts de la destruction elle est sauvée par Victor Hugo

Plan des deux villes de Nancy. A droite, la plus grosse c'est la ville neuve. En haut il y a la porte Saint Georges
Plan des deux villes de Nancy. A droite, la plus grosse c'est la ville neuve. En haut il y a la porte Saint Georges - Par Belprey (1754) — Archives municipales de Nancy, Domaine public, https://comm

La ville de Nancy a voulu la détruire au XIXe siècle pour faire passer le tout nouveau tram. Ah ces trams de Nancy quelle histoire hein ! Et c’est parce que Victor Hugo, dont le père était nancéien, s’est mobilisé que le projet a été abandonnée. La porte a été sauvée et on peut la voir avec bonheur aujourd’hui encore, elle dont l’auteur disait : 

« Toutes les villes seraient fières d’un pareil monument »

Il avait raison. Soyons Fiers. 

Mots clés: