Replay du lundi 12 octobre 2020

La Lorraine c'est beau...comme Laxou

- Mis à jour le

On n'est pas toujours conscients de la beauté de la Lorraine. Jérôme nous la rappelle chaque jour. Il nous emmène aujourd'hui dans la Métropole du Grand Nancy : à Laxou.

la Mairie Art déco par l'architecte César
la Mairie Art déco par l'architecte César - Par ske — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/ind

Laxou c’est un beau résumé de la Métropole du Grand Nancy. 

Une terre qui a vu l’homme la modeler à son image, au fur et à mesure de ses envies, en marquant le paysage, la pierre, de ses envies du moment, de ses espoirs aussi. Qu’on se plonge au moyen âge et on découvre ici un petit village, perché sur un coteau pour voir venir les ennuis, mais assez bas pour ne pas subir les rigueurs du vent d’ouest ou trop de neige. Un village qui émerge de la forêt immense, qui nourrit et qui fait peur, qui fait naître les histoires les plus folles le soir à la veillée, comme celle de ce duc Ferri III de Lorraine qui aurait été enlevé là par son enemi le seigneur de Maxéville qui l’aurait emprisonné des années jusqu’à ce que le duc, malin, réussisse à faire passer son sceau, sa bague, à la duchesse sa femme et qu’elle comprenne qu’il n’avait pas disparu mais qu’il avait été enlevé et fasse venir une armée pour le libérer. 

La vigne. 

La forêt et les vignes, très longtemps très tardivement, au point que les maisons de vignerons et leurs caves profondes sont nombreuses dans le vieux village. Devenue commune, Laxou a  absorbé des petits villages comme Maréville ou Bathélémont, avant de rejoindre Nancy dans les années 1920. Quand je dis rejoindre je ne dis pas être absorbée, je dis rejoindre physiquement. Le quartier Mairie est né de cette fureur de bâtir qui a doublé la taille de Nancy en 40 ans dès 1870 et a continué à la voir grandir dans les années 30 jusqu’à rejoindre Laxou, Villers, Saint Max, Maxéville, Malzéville, puis Tomblaine et ses champs maraîchers, et Vandoeuvre à partir des années 50. A Laxou il reste tout un quartier art déco magnifique autour de la mairie, splendide, la poste, la pharmacie

Le XXe siècle passionnant en architecture. 

Le XXe siècle si dense en construction, en aventures humaines qu’il a vu naître des quartiers entiers du côté des provinces, du côté du champ le bœuf et j’en passe. Des quartiers de jeunesses, dès le départ, et toujours aujourd’hui. Laxou est jeune de ces gamins qui naissent à la maternité et qui poussent joyeusement dans les quartiers de la ville. Une ville qui vit la vie avec curiosité. Sportive, culturelle, notamment avec une façon d’inclure le temps de développement de l’enfant dans son temps scolaire. Les gosses d’ici on leur laisse le temps de se former l’esprit et ou le corps. Et c’est bien. Pépinière de talents, multiple par ses quartiers divers et une population qui ne l’est pas moins, Laxou c’est l’éternelle jeunesse d’une ville qui a toujours épouser son époque et qui ne se’en plaint pas. 

Mots clés: