Replay du mercredi 18 novembre 2020

La Lorraine c'est bon comme... le confiture de Bar Le Duc

- Mis à jour le

Chaque jour Jérôme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il s'arrête sur une très ancienne et une délicieuse spécialité lorraine : la confiture de groseilles épépinées à la plume d'oie de Bar le duc.

Confiture de groseilles épépinées à la plume d'oie
Confiture de groseilles épépinées à la plume d'oie - Diádoco /wikipedia

La confiture épépinée à la plume d’oie de Bar le Duc, l’une des plus anciennes confitures du monde. De groseilles donc. Un fruit qu’on croirait depuis toujours dans nos jardins mais dont on pense qu’il est originaire d’Asie au départ, et se serait bien plu en Lorraine. 

un produit de luxe dès le départ

Un pot du "caviar Lorrain"
Un pot du "caviar Lorrain" - Didono / wikipedia

Il en existe de nombreuses sortes, d’ailleurs. La confiture a très longtemps été un produit de grand luxe puisqu’il fallait du sucre, et que le sucre on ne le trouvait qu’en Orient où on le tirait déjà de la Canne à sucre. Les pains de sucre traversaient les deserts à dos de chameaux avant d’arriver sur les bateaux et de traverser la Méditerranée pour arriver à Venise d’où on les vendait dans toute l’Europe. Autant vous dire qu’en Lorraine le sucre valait très cher au Moyen âge. On ne le trouvait que sur la table des grands. Eux seuls avaient les moyens de le faire mélanger à des fruits, comme le faisaient faire les duc de Bar. On sait que Robert 1er de Bar adorait ça et se ruinait à acheter de la confiture. On en a encore les factures. Bar s’est spécialisée dans la confiture à la plume d’oie tout court si j’ose dire. 

Pourquoi on épépine les groseilles à la plume d'oie ?

les fameuses groseilles
les fameuses groseilles - Idalia Skalska

C’est là qu’intervient la légende. On dit que le duc René II duc de Lorraine et de Bar, séjournant à Bar sa 2e capitale, aurait eu la dent agacée par un pépin de groseille coincé dedans. Il aurait ordonné qu’on enlève les pépins avant de lui servir sa confiture. Ainsi fut dit ainsi fut fait. La méthode la plus simple trouvée à l’époque a été d’enlever les pépins avec ces plumes qui servaient à écrire, les plumes d’oies. A croire que la méthode était bonne puisqu’on n’a pas trouvé mieux depuis pour enlever le pépin sans détruire la chair du fruit qui n’est pas bien grande. 

"Un rayon de soleil" Marie Stuart, Reine d'Ecosse et de France (et Lorraine par sa mère).

Cette recette, qui est d’ailleurs secrète, a réjouis les papilles des plus grands, Marie Stuart, Reine d’Ecosse, la comparait à un rayon de Soleil. Victor Hugo s’en régalait. De même Alfred Hitchcock qui disait ne pas vouloir descendre dans un hôtel si on n’y servait pas sa confiture préférée. Poincaré, le président Lorrain, a fait entrer la merveille à l’Elysée où on dit qu’elle est toujours servie parfois. Une confiture surnommée le caviar de bar tant elle est bonne et très chère. Elle est mondialement connue dans le cercle très fermé des millionnaires fine gueule, certes, mais avec avec le cristal, et les faiences, fait entrer la Lorraine sur les plus belles tables du monde.  

Mots clés: