Replay du jeudi 24 septembre 2020

La Lorraine c'est beau... Comme les Vosges

- Mis à jour le

Chaque jour Jérôme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui il nous rappelle cette chance qu'on a de compter le département des Vosges dans la Lorraine ...

les Voges
les Voges © Getty - Arterra / Contributeur Editorial - n° : 539269676 Collection : Universal Images

Un nom connu partout 

Ça n’est pas peu de chose que d’être un département connu. Où que vous alliez en France, voire en Europe, si vous parlez des Vosges tout le monde connaît. C’est un sacré plus, pour le tourisme, et plus simplement pour être fier. Fiers de vivre dans ce département là. 

Des villes reconnues pour une spécificité 

Un département qui sait ménager ville et campagne, puisqu’on y trouve aussi bien des villes qui restent bien vivantes et dont le nom résonne toujours quelque part, Épinal et les images, Saint Dié des Vosges et la géographie ou l' Amérique. Des villes qui frappent parce qu’elles ont quelque chose en plus Gérardmer et le lac ou les montagnes, la Bresse les panoramas, Neufchâteau et les belles pierres, Vittel ou Contrexéville pour les villas et évidemment le thermalisme. A bain les bains aussi. Sans oublier plombières qu’on croise dans tous les livres d’histoire puisque les plus grands esprits s’y sont posés pour prendre soin d’eux. 

Des villages comme des pépites à découvrir au détour d'un chemin

Dans nos Vosges on y trouve nos beaux villages, si typiques, comme le Valtin, perché dans sa montagne, au creux d’une belle vallée, et qu’on ne peut pas découvrir sans s’émouvoir. Et je pourrais en citer tant d’autres, en montagne comme en plaine. Tiens à propos de plaine, le délicieux village d’Autigny la tour avec son château et sa belle église. Les Vosges ce sont tellement de beautés naturelles. 

Et tant de beautés naturelles 

C'est beau aussi en automne
C'est beau aussi en automne © Getty - picture alliance / Contributeur Editorial - n° : 1181657875 Collection : pictur

Quel bonheur franchement que de se percher sur la route des crêtes, au temple du Donon, en haut du Honneck pour se sentir tout petit au milieu de l’immensité. De s’avancer dans les chemins creux pour découvrir les cascades de tendon, ou de se balader dans les chemins de campagnes de Housserat pour alterner entre forêt et campagne, pour se réjouir de voir quelques chèvres macher la bonne herbe grasse. Des Vosges étudiantes, parce que la jeunesse est toujours là, dans les rues d’Epinal, ou de Saint Dié. Des Vosges magnifiques de leurs monuments, dans la croix rose, à Moyen Moutiers, à Senones qui se souvient avoir été capitale, ou du côté du château des capucins à Rambervillers. Soyons fiers de vivre dans ce coin de France qui résonne nature, talent ouvrier, bonne bouffe et montagne plaisir dans l’esprit de nos contemporains. Et qui leur laisse toujours un joli souvenir au fond du cœur quand ils ont pris un instant de vie pour venir ici.  

Mots clés: