Replay du mardi 3 novembre 2020

La Lorraine c'est beau...comme le savoir faire des ouvriers des fonderies de Pont à Mousson

- Mis à jour le

Chaque jour, Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il s'épate devant la maîtrise du feu qui est la marque de fabrique des ouvriers des fonderies de Pont à Mousson. Depuis 1851 on y domine la matière en fusion...

la fonte en fusion
la fonte en fusion © Getty - James L. Amos / Contributeur Editorial - n° : 526740378

La Lorraine c'est l'industrie en grand 

Moi je suis toujours impressionné de la capacité des Lorrains de faire les choses de l’industrie en grand. On est vraiment une terre d’industrie. Textile, encore et toujours dans les Vosges. Industrie du bois aussi. Industrie des matériaux, des voitures encore et j’en passe. Il y en a d’autres en France bien sûr. Mais en Lorraine on fait de l’industrie en grand. Nos mines sont incroyablement nombreuses, qu ce soit en Moselle, dans le Pays haut ou même dans les Vosges. Des mines de charbon qui ont sauvé la France, avant que ce charbon ne serve, associé au fer qu’on trouve aussi ici, à armer le pays en faisant de l’acier, à bâtir les paquebots qui ont permis de conquérir une partie du monde, à faire les les trains, les bus, les voitures qui ont permis à nos ouvriers de découvrir leur pays au moment des congés payés de 1936. Même si ce passé minier est assoupi, pas forcément pour toujours, on a encore des réserves dessous, on peut en être d’une grande fierté. Fiers de la capacité de nos ouvriers de bosser. 

A Pont à Mousson on maîtrise le feu depuis 1851

Et puis nous avons gardé un vrai savoir faire dans l’industrie du feu et du fer, Depuis 1851, A Pont à Mousson on maîtrise le feu et le métal et on fabrique ces immenses tuyaux de fontes qui permettent de construire des gazoducs, oléoducs, qui amènent l’energie d’aujourd’hui, ou ces tuyaux qui permettent de faire couler l’eau pure et evacuer l’eau sale dans les villes du monde entier. 600 000 tonnes de fonte en 2008. Pas étonnant qu’on puisse souvent être fiers de voir le fameux PAM sur une plaque d’égoût à l’autre bout de la France ou à l’autre bout du monde. C’est tellement incroyable ce qu’on arrive à faire à Pont à Mousson depuis des siècles. Cette fonte, veritable lave en fusion, qui vous carboniserait sans y penser, si des ouvriers lorrains n’étaient pas là pour la mener. Pour la dompter. Il faut avoir vu, une fois dans sa vie, une de ces coulées qu’on fait toujours dans le secret des usines de Pont à Mousson, pour comprendre quelle intelligence, quelle force est celles des ouvriers lorrains. On peut en être fiers. 

Mots clés: