Replay du vendredi 25 septembre 2020

La Lorraine c'est beau comme... les forets lorraines

- Mis à jour le

La Lorraine est une terre d'arbres. Ils y sont très nombreux, au point que 36 % de la Lorraine est couverte d'arbres... Une raison de plus de se réjouir avec Jérôme de découvrir la Lorraine ou d'y vivre.

forêt de hêtres dans les Vosges
forêt de hêtres dans les Vosges © Getty - Michel PERES / Contributeur Editorial - n° : 947552842 Collection : Gamma-Rapho

On est une terre d’arbres. Je vous rappelle qu’on affiche 840 000 hectares au compteur et donc des millions d’arbres ensembles, et qu’avec 36 % de forêts, la Lorraine est une des terres les plus boisées de France. 

36 % du territoire constitué de forêts

Les Vosges, la forêt d’Argonne en Meuse, les forêts autour de Bitche, il y a la forêt de Haye, immense, qui va des portes de Toul au Grand Nancy où elle pénètre les communes de Nancy, Laxou, Maxéville, Villers... Et qui offre une immense terre de forêt en plein milieu d’une zone de quasi 500 000 habitants. 

Dans les Vosges
Dans les Vosges © Getty - DEA / P. MAURER / Contributeur Editorial - n° : 508480639 Collection : De Agost

Des arbres "individuels" aussi

Il y a aussi des arbres solitaires, par exemple  par exemple l’énorme et beau tilleul de Ancemont dans la meuse pas très loin de Verdun. 300 ans. Il y aussi des arbres anonymes qui sont beaux ensembles, par exemple l’alignement de Charmes à la sortie de Manheulles. En Meurthe et Moselle, en été, quand je vais à Gerbéviller, j’adore passer par Xermaménil qui affiche des centaines de mètres d’arbres le long de la route, ca donne un coté bucolique, et quand on est de bonne humeur et qu’il y a du vent, on a l’impression qu’ils sont joyeux avec nous. Il y a les arbres du Parc des Bosquets à Lunéville qui se souviennent d’avoir vu pas mal de déclarations d’amour, d’engueulades aussi, peut être même de choses coquines, comme c’est le cas pour les plus anciens arbres du parc de la Pépinière à Nancy.

Des arbres "collectors" à Nancy, Metz et ailleurs... 

Nancy dont les élus déploraient, il y a 200 ans, que les filles de joies utilisent les taillis au pied des arbres pour satisfaire une clientèle de militaires qui venaient de la Caserne Thiry. Nancy est fier des arbres remarquables de ses parcs, notamment le beau magnolia du Parc Sainte Marie. Si fiere qu’il y a des panneaux avec des QR code à scanner pour en savoir l’histoire. Metz de son côté  affiche 90 arbres remarquables, dont le magnifique Sophora Pleureur du jardin botanique. Je pourrais aussi rappeler ceux de Vittel.  J’ai une pensée pour le Tilleul de Gérardmer, si vieux qu’il a abrité des générations de géromois pendant des siècles. 4 en l’occurrence. Il était si malade qu’il a fallu l’abattre. Mais… On a fait des greffons. Et l’un des plus costaud fait déjà 1m80 et sera bientôt installé. L’arbre revient toujours chez nous. Il est revenu sur le sol concassé de Verdun et le champ de bataille est devenu une forêt profonde. Dans la région Phénix qui renait de ses cendres, les arbres renaissent aussi. Et c’est bien.   

Mots clés: