Replay du jeudi 1 octobre 2020

La Lorraine c'est beau comme... Le château de Lunéville

- Mis à jour le

Chaque jour Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il s'arrête sur le magnifique château de Lunéville. Il est l'un des plus grands d'Europe, et pour Jérôme ce château c'est un phénix...

Le château vu du Parc des bosquets
Le château vu du Parc des bosquets - Par PierreSelim — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/

Modestie et grandeur. 

Ce qui me fait toujours quelque chose quand je vois le château de Lunéville alors que je connais son histoire, c’est ce beau mélange qui me frappe. Grandeur évidemment. Rien que les dimensions. Sans parler du parc des Bosquets qui aligne 1,4 kilomètre de longueur. Et puis la grandeur de son constructeur. Quand Léopold, duc de  Lorraine et de Bar, lance sa construction il y a un peu plus de 3 siècles, c’est un souverain. Pas de roi ou d’empereur au-dessus de lui,  juste... Dieu. 

Le "Versailles Lorrain"

La facade côté Cour d'honneur
La facade côté Cour d'honneur © Getty - Paul Almasy / Contributeur Editorial - n° : 639605061 Collection : Corbis Histo

Un souverain indépendant, même si Louis XIV son oncle par alliance a eu bien du mal à lui rendre ses état qu’il occupait. Et Léopold se fait batir un palais de duc Souverain. Il s’inspire de ce qu’il a vu à Versailles. Il y a va parfois, notamment pour prêter serment puisque pour une partie de son duché de Bar, la seule qui n’est pas indépendante, il doit ce serment à Louis XIV. Et puis Versailles épate le début du XVIIIe siècle. Ceci dit, Léopold s’en inspire pour faire grand mais il fait à son image et j’allais dire à l’image de la Lorraine. Avec modestie. 

Mais sans chichi ! 

Le château est grand, il est beau, mais il n’est pas prétentieux. Pas de sculptures plein le toit, pas de dorures "en veux-tu en voilà". Non. Un grand porche pour voir le ciel de Lorraine, pour aller vers les jardins ouverts au public dès le départ. La chambre du duc ? Le contraire de Versailles. Pas du tout au centre ! Sur le côté, dans ce qu’on  appelle les appartements ducaux. Pas de salle du trône. Des salons, plus  ou moins grands. Mais surtout l'esprit pratique. Par exemple des chambres pour les gosses. Un jardin pour sa femme,  Elizabeth, la nièce de Louis XIV, qui plante ses choux en ne dédaignant  pas se faire frire une petite carpe prise dans la Vezouze, là, direct  au-dessus du foyer de la cheminée. Des chambres pour les amins, qui se sont fait des volières dans les cheminées pour observer les oiseaux. Un château de famille. Et Lunéville c’est cela : le grand, le beau, mais aussi la famille, l’accueil et surtout : toute la place faite à la Lorraine dont on voit le ciel à travers le péristyle du centre du château La Lorraine qui est le seul élément brillant sur les façades. 

L'or c'est pour la Lorraine

L’or, ici, n’a servi qu’a une seule chose au final : faire étinceler la croix de Lorraine. Le symbole de cette région phénix qui, comme le château plusieurs fois depuis sa construction, a toujours su renaître de ses cendres. .  

Mots clés: