Replay du jeudi 4 juin 2020

La Lorraine c'est beau...comme Mirecourt, cité de la dentelle et des luthiers

Chaque jour, Jérôme Prod'homme, nous raconte ce qu'il trouve de beau ou de beau en Lorraine. Aujourd'hui zoom sur Mirecourt !

Mirecourt ville des luthiers
Mirecourt ville des luthiers © Getty - Christian SAPPA

Mirecourt. Voilà une belle ville que les Lorraines et les lorrains ne connaissent pas assez. On a, comme ça, quelques bijoux disséminés dans la région et qu’on ne voit pas. Mirecourt c’est peut être un des plus beaux. Très ancien site puisqu’on parle déjà de Mire curtis en l’an 900, avant même la fondation de Nancy. Certains disent que les gallos romains venaient déjà faire leurs courses à mirecourt dont le nom viendrai de Mercure dieu du commerce.

Mirecourt vue du ciel
Mirecourt vue du ciel - wiki commons

Les halles, étonnantes, les ponts... 

Les étonnantes halles de Mirecourt
Les étonnantes halles de Mirecourt - Par Jeanlouiszimmermann (discussion · contributions) — Travail personnel, Domain

Mirecourt et ses jolis pont, dont le pont Stanislas, les halles aussi. Alors vraiment étonnantes ces halles, avec un tout grand toit hyperpointu. Une espèce de pyramide d’ardoise avec des tours autour qui n’a pas bougé depuis 1617 et qui merite d’être vue. Une ville importante dans l’histoire, c’est toujours de belles maisons particulières dans les petites rues autour de l’eglise qui s’appelle « l’église de la nativité de Notre dame » et qui a un clocher pointu comme une aiguille de denteliere. 

La ville des dentelles...

Ca tombe bien puisque la dentelle a longtemps été la belle spécialité de Mirecourt. On en faisait des kilomètres pour habiller les belles à Epinal, Nancy ou Paris. Il y a très peu de villes à avoir donner leur nom à une dentelle, preuve de la rareté du savoir-faire, puisqu’à côté de Mirecourt on trouve quelques rares cités comme Alençon ou Argentan en Normandie. Une technique sauvegardée par des bénévoles qu’on doit saluer, et célébrée dans la maison de la dentelle. Technique qui est arrivée un tout petit peu avant LE savoir faire de Mirecourt à savoir la lutherie. 

Et de la Lutherie

l'art du Luth
l'art du Luth © Getty

C’est aux ducs de Lorraine qu’on doit, au XVIIe siècle, l’arrivée de l’art de faire des luths, violons et autres violoncelles ou violes de gambe, bref la Lutherie. Preuve de l’ancienneté de la chose on trouve un Dieudonné Monfort, qui est dit « faiseur de violons » autour de 1602. Au XVIIIe siècle, François III de Lorraine édicte une charte pour protéger le métier de « faiseurs de violons et luths de Mirecourt et Mattaincourt ». Leur réputation est si grande que certains montent à Paris, tel Léopold Renaudin. Ce qui lui ne porte pas chance puisque devenu révolutionnaire acharné il est guillotiné en 1795. De nos jours encore on fabrique et on répare des violons, et où que vous soyez dans le monde, si vous croisez un violoniste et que vous lui parlez de Mirecourt, son regard s’allume, parce que comme pour le Cristal, le bois, le papier et j’en passe, notre Lorraine est reconnue pour son savoir faire absolument unique. 

Mots clés: