C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20

La place Saint Epvre en 1909
La place Saint Epvre en 1909 © Getty

La Lorraine c'est bon... Comme les groupes rétro sur facebook

Diffusion du mercredi 12 février 2020 Durée : 2min

Chaque jour, Jérôme PROD'HOMME nous raconte ce qu'il aime en Lorraine. C'est beau, ou c'est bon, mais c'est toujours un point fort de la Lorraine. Aujourd'hui, il nous rappelle que la Lorraine d'autrefois était très jolie aussi. On la voit notamment dans les groupes "rétros" sur les réseaux sociaux

La Lorraine c’est beau comme les photos d’autrefois. Ça fait toujours  bizarre quand, en se promenant sur Facebook, on croise les photos mise  en ligne par des lorraines ou lorrains et qui montrent un endroit que  vous connaissez mais il y a 100 ans. 

Nancy Rétro

Un hussard à cheval qui passe  devant le palais du gouvernement. Des femmes qui discutent sur la place  de la commanderie, où on ne voit pas des arbres mais une petite maison.  La place Stanislas de Nancy avec d’énormes stores, ou même un ballon  resté acroché aux balustrades du grand hôtel de la Reine parce que le  décollage a cafouillé. Emotions aussi quand on voit des photos de  maisons détruites par les bombardements de 1914, ou les statues de la  place stanislas cachées par des sacs de sable. Ces photos on les voit  notamment sur le groupe facebook Nancy retro. 

Nos Vosges d'autrefois

Et c’est toujours sympa de  voir les uns ou les autres aider à identifier telle ou telle époque,  tel ou tel commerce. On sent une vraie envie de faire plaisir, de  retrouver de bons moments du passé. On croise des anciens camarades de  classe, on se souvient de tel magasin où on allait enfant. De même pour  les groupes « nos Vosges d'autrefois » qui propose des vues comparées de  Epinal par exemple. Telle époque face à telle époque. On y découvre des  monuments dont on n’avait jamais soupçonne l’existence et que le poids  des siècles à si bien écrasé qu’on ne s’en souvient plus. Il y a aussi  ces villages des Vosges, leur vie quotidienne. Leur allure avant et  après les destructions, notamment pendant la difficile libération des  Vosges en 1945. 

"Sans hier et sans demain, aujourd'hui ne vaut rien"

Une Lorraine du passé qui vient à notre rencontre. Des  visages, dans lesquels on peut lire plein de choses, qui nous rappellent  que nous ne possédons pas les lieux où nous vivons, parce que d’autres y  ont vécu, que d’autres y vivrons après nous. De passage, nous sommes,  comme ils l’ont été, et comme d’autres le seront. Mais unis par un lieu  qui voit nos émotions communes. Ces photos, et les groupes qui nous les  offrent, nous rappellent à chaque fois que, comme disait Pier Jakez  Helias, le poete breton  « Heb deh na warhoaz / Hirio ne dalv ket c'hoaz  « Sans hier et sans demain, aujourd’hui ne vaut rien ».

EN SAVOIR PLUS : 

Lien vers Nancy retro sur facebook 

Lien vers Nos Vosges d'autrefois sur facebook