C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20

rien de meilleur que l'eau de Lorraine
rien de meilleur que l'eau de Lorraine © Getty

La Lorraine c'est bon comme les eaux thermales de Lorraine

Diffusion du vendredi 7 février 2020 Durée : 3min

Chaque jour Jérôme Prod'homme nous raconte ce qu'il trouve beau ou bon en Lorraine. Aujourd'hui, il nous rappelle que la Lorraine c'est aussi la terre de France qui concentre le plus d'eaux thermales. Elles sont connues dans le monde entier. On peut les boire. Mais elles servent aussi à soigner...

La Lorraine c’est bon comme l’eau des sources de Lorraine. On compte peu de terres où l’eau est si bonne, si pure et si renommée en Europe.C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles sa bière est réputée. Pour une bonne bière il faut de l’eau pure. On en a à foison. Et depuis longtemps. 

Andesina, déjà à l'époque gallo-romaine

La ville de Andésina, qui n’existe plus, mais qui se trouvait sous l’actuelle commune de Grand, dans les Vosges, était déjà une ville d’eau il y a 2000 ans. On venait la boire. Et on venait pour guerir en priant le dieu guerisseur Appolon Granus, qui vous parlait dans votre sommeil vous donnant des conseils et, parfois, effaçant le mal. Une source sacrée donc, qui l’est restée quand les chrétiens sont arrivés puisque Sainte Libaire est passée par là. Une jeune bergère, déjà la spécialité du coin puisqu’on n’est pas loin de Domremy. L’empereur Julien passe par là. Il a du désir pour elle nous disent les chroniqueurs. Elle refuse. Il lui montre une statue d’appolon en or, elle la frappe de sa quenouille et la statue tombe en morceau. L’empereur est furieux. Il coupe la tête de libaire… Qui prend sa tête dans ses mains et va la laver dans la source de la ville avant de la coiffer et de la mettre dans un suaire. La tête des gens. 

Plombières les bains, la plus ancienne... 

Plus loin dans les montagnes, Plombières soignait déjà les romains. Ses eaux ont soigné Montaigne, Madame de Sévigné, Napoléon III. Des eaux vives qu’on peut boire. C’est d’ailleurs l’idée de Henri II, un duc de Lorraine qui a été le premier a avoir eu l’idée de faire des cures en buvant beaucoup l’eau alors qu’auparavant on se baignait seulement. De même  pour Bain  les bains. Et puis il y a Vittel et Contrexéville. Ces cités créée ex nihilo, là où il n’y avait quasiment rien, au XIXe siècle, parce l’eau était abondante, pure et soignante. Il y a aussi Amnéville plus récemment en Moselle, et il y aura Nancy. 

Vittel, Contrexéville, Amnéville et ... Nancy 

Enfin plutôt « RE » Nancy puisque ça fait un moment que l’eau de Nancy est réputée. Déjà, une duchesse de Lorraine s’en faisait porter où qu’elle aille en Lorraine, et même à Paris. Ensuite, dans les année 1905, Monsieur Lanternier a monté un complexe thermal autour d’une source d’eau chaude et ferrugineuse. Le complexe s’est effondré après la Grande Guerre et la grande dépréssion des années 20. Mais l’eau, elle, est toujours là. Elle est restée bienfaisante et l’Académie de Medecine après de nouveau test l’a reconnue bonne pour la Santé. Et donc Nancy Thermal va renaître. Et avec elle, la création d’emplois dans les soins et le tourisme. Bref, l’eau c’est peut être, avec la forêt, la première qualité naturelle de La Lorraine.