C'est beau, c'est bon, c'est en Lorraine

Du lundi au vendredi à 6h20

Enfants guettant Saint Nicolas lors des défilés
Enfants guettant Saint Nicolas lors des défilés © Getty

La Saint Nicolas pour les nuls : quelle est la tradition en Lorraine et ailleurs ?

Diffusion du mardi 3 décembre 2019 Durée : 2min

toute cette semaine la Lorraine c'est bon ... Comme la Saint Nicolas. Une belle tradition dont nous sommes fiers et que Jérôme Prod'homme a choisi de nous rappeler.

En Lorraine, dans le Nord, en Belgique, Luxembourg, Saint Nicolas, est devenu le protecteur des enfants. Si vous leur en parlez ils vont raconteront comment le Saint Nicolas a sauvé trois petits enfants qui s’étaient perdus, en glanant, autrement dit en ramassant les épis non récoltés par les paysans. 

la légende des trois petits enfants

Saint Nicolas réssucite les trois petits enfants  - Getty
Saint Nicolas réssucite les trois petits enfants © Getty

Des petits enfants pauvres donc. Perdus à force de glaner, ils se sont réfugiés chez un boucher pas très sympa qui les a tués et les a mis dans son saloir. Le saloir c’est le frigo de l’époque, on y sale la viande pour la conserver et la manger plus tard. Le Saint Nicolas est passé dans le coin il a demandé du p’tit salé au boucher en mode « mon petit pote je sais bien ce que tu as fait ». Complètement flippé le boucher c’est enfui, et Saint Nicolas a ressuscité les petits enfants. On reconnait très facilement  le Saint Nicolas, bien que fêté de manière laïque le plus souvent. C’est d’ailleurs pour ça qu’on entend souvent « le Saint Nicolas », plutôt que « Saint Nicolas ». il est habillé comme les évêques d’autrefois, avec une mitre sur la tête et une crosse à la main. 

Une fête laïque avec l'évêque de Myre 

Saint Nicolas version hollandaise - Getty
Saint Nicolas version hollandaise © Getty

Chaque année, il revient à dos d’âne pour récompenser les enfants qui ont été sages toute l’année… enfin presque… enfin 15 jours c’est déjà pas mal ! Il les récompense avec des friandises. Principalement ce fameux pain d’épices, concu à base de farine, de miel, un bon miel des Vosges, qu’on laisse vieillir, et des fameuses épices  qui lui ont donné son nom. Un produit de luxe autrefois puisque les épices venaient de fort loin.  Une recette qui ne date pas d’hier puisque l’une des traces écrites date de 1372. Pour aider le bonhomme dans son long voyage, on prépare un verre de lait pour le Saint Nicolas et une carotte pour l’âne. Il est bien rare de les retrouver intacts, preuve de son passage. 

Qui voyage à dos d'âne avec le père Fouettard

le pere fouettard - Aucun(e)
le pere fouettard - Par Almanach de Wintzenheim - knarf.info, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedi

Saint Nicolas ne voyage jamais seul ! Il est toujours accompagné de son exact contraire. En Belgique, dans les pays bas, c’est schwartzepetter, et en Lorraine c’est le Père Fouettard. Il est vêtu d’une mauvaise tenue de toile, il a les cheveux hirsutes, la barbes sale, les yeux noirs, il vibre de méchanceté. Et lui, son boulot, c’est de punir les enfants qui n’ont pas été sages. On les voit, frémissants de peur à l’idée que le père fouettard ne sache les bêtises qu’ils ont fait. Bien loin d’être une tradition kitch, cette belle fête est pleine de sens et elle offre de belles valeurs aux enfants. Saint Nicolas c’est le bien. Le père fouettard c’est le mal et Les deux vont toujours de pair. Manière de montrer très tôt aux enfants qu’il y a une différence entre le bien et le mal, et travers le bonbon que leur donne Saint Nicolas, on leur montre que dans la vie on est toujours récompensé à faire le bien.