Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 7h15

Adopter un chien dans un refuge : comment faire ?

Adoptez un chien dans un refuge

C'est bon à consommer du mardi 4 octobre 2016

Par

Avant d'adopter un animal il faut se poser les bonnes questions. Françoise DODANE de la SPA de Besançon nous guide.

Adopter un chien dans un refuge : comment faire ?

Après un été catastrophique pour les animaux, les adoptions dans les refuges repartent à la hausse. Mais au fait ... comment fait on pour adopter un animal de refuge ?

France Bleu a posé la question à Françoise DODANE, la président de la SPA de Besançon ...

Passer du temps dans les refuges

"Il y a une discussion entre le personnel du refuge et les adoptants. On doit faire en sorte que le couple maitre / chien soit le mieux possible".

On ne vient pas dans un refuge comme dans un supermarché ... Une adoption ça se réfléchit. Ça prend du temps .. Les animaux eux aussi ont leur caractère et leurs habitudes ... On doit être sûr que la vie du maitre et celle du chien son compatibles ( rythme, environnement, famille, ...)

Adopter, ça a un coût !

A la SPA de Besançon pour adopter il faut participer à la vie du refuge. "155€ pour un chien mâle, 205€ pour une femelle et 100€ pour les chats. Cette somme correspond aux frais de santé du chien avant son adoption ( vaccins, stérilisation, identification) " dit Françoise DODANE.

Il faut aussi penser à tous les frais du quotidien de votre futur animal. Comptez pour les plus gros chiens 7 à 8 € par jour à l'année en incluant la nourriture et les frais vétérinaires. Un animal tout comme une personne peut avoir des ennuis de santé et les factures vétérinaires peuvent vite être élevées.

Posez vous les bonnes questions avant

  • Quel animal me convient ?
  • Vais-je pouvoir m'en occuper ?
  • Ai-je les moyens de le faire ?

Pas la peine de contribuer après l'adoption d'un animal au remplissage des refuges animaliers.

Pour contacter la SPA de Besançon www.spa-besancon.fr ou la SPA de Vesoul www.spa-vesoul.fr

Partager sur :

Nous suivre sur  Facebook