Émissions Toutes les émissions

C'est bon à savoir

Du lundi au vendredi à 7h45

Une hormone de l'amour responsable de nos humeurs

Par et le lundi 16 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
Personne qui s'embrasse
Personne qui s'embrasse © Getty - Gisela Schober

Des chercheurs continuent d'étudier les mystères de l'amour.

Oui, biochimistes, psychologues, spécialistes des neurosciences... ils sont nombreux à tenter de comprendre ce qui se passe dans notre corps quand nous tombons amoureux

Comme le chante Alain Bashung, on parle parfois des vertiges de l'amour ou encore de l'ivresse de l'amour

Je vous vois venir... vous allez nous dire qu'être amoureux, c'est comme être saoul !

Oui c'est en tout cas, la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs anglais. Et ils ont pour cela étudier les effets d'une fameuse mais énigmatique hormone : l'ocytocine !

C'est celle que l'on surnomme l'hormone de l'amour ?

Oui même si c'est un peu simpliste. Cette hormone est effectivement secrétée quand on est amoureux. Quand on fait l'amour mais aussi quand les femmes accouchent. Plus globalement, cette hormone est associée à l'attachement et l'empathie.

Et c'est elle qui provoquerait des effets proches de l'ivresse ?

Oui, alors là aussi, c'est à nuancer. mais d'apres cette nouvelle étude effectivement, quand on est amoureux, l'ocytocine aurait comme effet d'augmenter la générosité, la confiance en soi et de diminuer la peur et le stress. Par contre, comme avec de l'alcool, une bonne dose d'ocytocine pourrait aussi nous rendre plus colérique et nous rendrait plus facilement agressif.

Précisons pour finir que des chercheurs bisontins étudient aussi les effets de cette mystérieuse hormone. Pas forcement son rôle dans nos relations amoureuses mais sur le comportement des adolescents.

C'est donc bon à savoir, quand on est amoureux, nous serions un peu dans le même état que lorsqu'on a bu quelques verres d'alcool. C'est en tout cas la conclusion de chercheurs britanniques