Replay du jeudi 30 septembre 2021

Et si la personne toxique c’était vous ?

- Mis à jour le

Chacun redoute d’avoir dans ses relations une personne toxique : une personne qui manipule, critique, sape le moral et l’estime de soi. Comment la reconnaître et comment être sûr de ne pas être toxique soi-même ? Frédérique Le Teurnier recueille des conseils pour réussir à y voir plus clair.

Un homme qui se tient la tête avec ses mains.
Un homme qui se tient la tête avec ses mains. © Getty

En amour, en amitié, en famille, les relations toxiques peuvent être partout. Une personne toxique a pour objectif de rendre l’autre responsable de ses malheurs. En résulte un grand sentiment de culpabilité et d’infériorité. 

Cette personne peut être n’importe qui dans son entourage, y compris soi-même. Comment savoir si on est une personne toxique et comment arrêter de l’être ? 

Christine Berrou est auteure, actrice, chroniqueuse et humoriste. Dans son livre Le jour où j’ai réalisé que la personne toxique c’était moi publié aux éditions First, elle raconte sa propre expérience et donne des conseils pour transformer sa vie et arrêter d’être toxique pour les autres et pour soi-même. 

Comment fonctionne une personne toxique ?

Une personne toxique va vouloir créer le chaos autour d’elle en permanence : elle va mentir, grossir la vérité, manipuler, faire des suppositions, dire du mal dans le dos, se plaindre, mélanger le professionnel et le personnel. 

La personne toxique aime être la victime et ne conçoit pas sa vie autrement qu'en étant malheureuse. Par conséquence, elle va arriver au travail avec ses problèmes et créer des disputes dans son couple. 

Constamment partagée entre le syndrome de supériorité et le syndrome d’infériorité, elle va critiquer les autres pour se rassurer et se sentir supérieure.

Aussi, elle va percevoir les personnes bienveillantes comme trop gentilles pour être honnêtes et elle va créer un rapport de dominant/dominé avec elles. 

Mots clés: