Replay du mercredi 23 juin 2021

Le syndrome de la cabane : "laissez-moi confiné !"

Alors que nous pouvons enfin sortir et retrouver une vie sociale, certains refusent. Ils angoissent et n'ont qu’une envie : rester chez eux. Comment l'expliquer ?

Avec le confinement et le télétravail, certains ont perdu l'habitude de sortir et ont peur de reprendre une vie sociale.
Avec le confinement et le télétravail, certains ont perdu l'habitude de sortir et ont peur de reprendre une vie sociale. © Getty

Depuis quelques jours, un vent de liberté souffle à nouveau sur nos vies. Il est de nouveau possible de s'installer à la table d'un bar ou d'un restaurant, d'aller visiter un musée, de voir un film au cinéma ou d'aller applaudir un spectacle. Il est même possible de sortir sans masque à l'extérieur et à n'importe quelle heure de la journée. 

Si la plupart des personnes sont ravies de pouvoir reprendre leur vie d'avant et de revoir du monde dans les rues, d'autres sont angoissées face à cette réouverture sur le monde extérieur. 

Avec les confinements successifs, ces personnes ont adoré se retrouver chez elles, blotties dans leur intérieur chaud et rassurant, sans bruit, sans avoir besoin de s'habiller pour sortir. L'extérieur leur fait même peur. Elles souffrent de ce qu'on appelle "le syndrome de la cabane". 

Comment expliquer cette peur du déconfinement ?

Pour en parler : Hélène Romano, docteur en psychopathologie et psychothérapeute.