Émissions Toutes les émissions

C'est que de la télé

Du lundi au vendredi entre 20h et 21h

On allume la télé. Caïn revient en 2ème saison avec pas mal d'évolutions

Podcasts : iTunes RSS
Bruno Debrandt incarne Caïn
Bruno Debrandt incarne Caïn

Dans cette nouvelle saison, à l’écriture très tendue, les criminels sont plus pervers, manipulateurs, dangereux pour Caïn et leurs victimes. Nous basculons de l’autre côté du miroir et entrons dans leur intimité, avec des intrigues policières où le thriller est omniprésent. Les épisodes deviennent des duels dont Caïn ne sortira pas toujours indemne.

Caïn, son humour noir et grinçant, son ironie mordante, électron libre, plus fasciné par les profondeurs de l’âme humaine dans laquelle il puise ses intuitions que par les résultats de la police scientifique. Caïn, que son handicap libère de toute entrave, de toute convention... Caïn, qui défend sa vision de la justice, de la quête de vérité, sensible à la sincérité et à l’humanité qu’on peut trouver même chez un criminel.Ce travail, il le poursuit avec le lieutenant Lucie Delambre. Pour elle, Caïn devient un peu trop prévisible, et ses provocations ne marchent plus autant qu’au début de leur collaboration. Lucie sait maintenant le remettre à sa place, le "moucher" quand cela est nécessaire et le  déstabiliser quand il va trop loin. Elle gagne en indépendance et sa vie sentimentale devient moins secrète, ce qui va créer une tension avec Caïn. Elle n’apprécie toujours pas ses méthodes illégales. Elle reste arc-boutée sur la procédure, même si elle doit bien admettre que Caïn, même perdu au milieu d’un labyrinthe, finit toujours par trouver la sortie.Provocateur, espiègle, incisif, Caïn peut aussi se sentir coupable, faire preuve d’attention, d’écoute... Lui-même peut avoir peur. Peur de perdre les siens, peur de s’être trompé, peur de perdre sa coéquipière, peur de perdre l’affection de son fils ou de sa femme...Car maintenant, Caïn va amener le danger au sein même de son foyerCe soir à 20h45 sur France 2