Toutes les émissions

C Ma Santé

Du lundi au vendredi à 9h40

C Ma Santé Guy Lesoeurs, notre psychoyhérapeute
C Ma Santé Guy Lesoeurs, notre psychoyhérapeute © Radio France - Servane Estarellas

Personnes Toxiques et Psypchologie

Diffusion du vendredi 17 mai 2019 Durée : 4min

Toxicité : les personnes difficiles et invivables à gérer 

Nous côtoyons, presque tous les jours, des personnes au comportement insupportable dans l’entreprise que ce soit notre chef ou un collègue et même dans la famille, qu’il s’agisse de nos enfants, de nos parents ou de nos amis. 

Ces personnes dites « toxiques » ou « invivables » ne souffrent pas véritablement d’un trouble de la personnalité au sens psychiatrique du terme mais souvent traduisent leur défense contre l’angoisse par un comportement dont ils ne maîtrisent pas toute la toxicité relationnelle. 

Ces comportements sont aisément repérables et se rencontrent partout. Certains et certaines exercent avec art et, le plus souvent sans s’en rendre compte, la fonction d’empoisonneur de vie quotidienne au point qu’ils vous tapent sur le système nerveux et vous rendent la relation avec eux intolérable. 

A force d’observer et d’entendre rapporter des situations difficiles dont se plaignent mes patients du fait des pervers, des malfaisants et médisants de toute sorte, j’ai écrit un ouvrage sur les personnalités invivables que l’on trouvera début juin en librairie. (Les personnalités invivables (ou Le bal des gens pires). Les comprendre et vivre avec. Editions Le Dauphin, 19 euros)

Alors qui sont-ils ? Peut-on en faire une typologie ?

C’est difficile car les gens toxiques sont très divers.  Ils peuvent être insidieux, agressifs, manipulateurs, plus-que-parfaits, moqueurs, radoteurs, ceux que j’appelle les toxiques-actifs, mais aussi amorphes, réfractaires, collants, rasoirs, que j’appelle les toxiques passifs. 

Certaines personnes (aussi bien hommes que femmes d’ailleurs) nous font ressentir un malaise immédiat qui ne donne pas envie de les fréquenter, comme si l’incompatibilité était évidente d’emblée. 

Il y a aussi des degrés dans la toxicité : il y a les pires, les vraiment toxiques, quasiment infréquentables (comme le pervers narcissique, le mythomane ou le défait-triste) mais il est plus fréquents d’en rencontrer qui sont toxiques à petites doses, à point nommé : vous savez ceux et celles  qui vous mettent mal à l’aise de manière indéfinissable du style « Je ne le sens pas bien ce mec » ou « avec elle, je me sens mal à l’aise ».

Cela pose beaucoup de questions et surtout comment faire avec une personne toxique.

D’abord, vous pouvez vous poser deux questions : 

1.    De quand date ma dernière exaspération face à une personne invivable? 

2.    M’ a-t-on reproché de me comporter de manière insupportable ?

Si certains comportements dits « toxiques » peuvent vous déstabiliser, n’oubliez pas que vous-même pouvez être invivable pour les autres.

En effet, vous pouvez très bien ne pas vous rendre compte que vous indisposez de manière constante les autres soit par un trait de caractère prédominant (perfectionniste, défaitiste, conquérant ou critique) soit par une attitude gloable méprisante.

Comme je le mentionne dans mon livre, il est quand même possible de les gérer en adoptant une posture mentale de décentrage, faite de prise de recul, de patience et de tact. Alors que leurs attitudes vous mettent habituellement « hors de vous », vous pouvez reprendre la maîtrise de la situation en restant vous-même. 

Bien sûr, devant des personnes comme le pervers narcissique ou la mauvaise foi permanente c’est une autre paire de manches. La fuite est, sans aucun doute, la meilleure solution car lutter ne sert à rien sinon à alimenter son énergie négative à votre endroit. 

Je compare souvent ces personnes au comportement toxique à ces araignées venimeuses que l’on rencontre en Amazonie. Quand vous tombez dans leurs fils tendus de manière invisible, il est trop tard pour vous en libérer ou bien à quel prix et avec quelle dépense d’énergie ! 

Vous trouverez dans mon livre les façons de repérer 20 personnalités invivables et les conduites à tenir pour les comprendre, vivre avec ou...les fuir. 

Mon nom est Guy Lesœurs. Je suis psychothérapeute psychanalyste, sexologue clinicien . Je fais partie de diverses sociétés savantes comme la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil et la Société Française de Santé Publique. 

J’exerce depuis 13 ans en activité libérale au Paradou à quelques kms des Baux de Provence. Je reçois, les adultes, les adolescents, les couples et les enfants à partir de 10 ans.

Je suis titulaire d’un master 2 de psychologie, de divers diplômes d’université touchant à la santé psychique notamment dans l’approche transculturelle, la gestion du stress et les traitements neuropsychiques des traumas (Intégration des Mouvements Oculaires/EMDR ou le Brainspotting R. 

J’interviens comme conférencier et dans les médias écrits, télé ou radio afin de faire comprendre de manière didactique et concrète ce que sont la psychothérapie professionnelle, la psychanalyse, la sexologie et leurs applications en pratique clinique. 

Mon prochain livre, édité aux Editions du Dauphin (Paris), sort en mai 2019. Son titre est « Les personnalités invivables illustré par des caricatures de Maurizio et préfacé par le Pr Gérard Ostermann. Il s’agit d’un guide pratique relationnel (et de survie) avec des descriptions de personnalités difficiles et toxiques dans la vie quotidienne ou au travail et avec des conduites à tenir pour les comprendre, vivre avec, les éviter ou les gérer.

guy.lesoeurs@guy-lesoeurs-psy.fr

Sites et blogs : www.guy-lesoeurs-psy.fr / www.guylesoeurs.com