Toutes les émissions

C Ma Santé

Du lundi au vendredi à 9h40

C Ma Santé avec  Guy Lesœurs, psychothérapeute
C Ma Santé avec Guy Lesœurs, psychothérapeute © Radio France - Servane Estarellas

La diète mentale et le Psy

Diffusion du vendredi 24 mai 2019 Durée : 5min

La surcharge mentale qui amène épuisement et saturation. 

Aujourd’hui, nous allons reparler du cerveau et comment le nourrir au mieux.  En 1992, j’ai créé Cerveaux Sans Frontières pour stimuler la créativité. 

Modèles : Edward De Bono créateur de la pensée latérale et des six chapeaux pensants et Hubert Jaoui. 

L’idée est double : un cerveau sans frontière donc créatif, des cerveaux sans frontières géographiques comme si la terre était un cerveau total avec des connexions infinies ; Internet est bien là pour le démontrer. 

Mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine écrivait Montaigne ? 

Montaigne, un précurseur ! Une tête bien faite et j’ajoute bien nourrie mais pas seulement de concepts plutôt qu’une tête trop pleine et ...qui peine. Le cerveau est un organe que l’on pense pouvoir charger sans fin sauf que nous devons aussi en prendre soin. 

Aujourd’hui « la boulimie cérébrale » n’est pas un vain mot alors que certains ont trop mis en jachère leurs champs neuronaux, ce qui n’est pas mieux car leurs connexions s’appauvrissent. 

Dans cet esprit (si je puis dire !) nous allons voir comment faire suivre un « régime » au cerveau pour lui apporter les nutriments nécessaires et sans excès sachant que ce dernier est toujours vigile et ne s’arrête jamais même en dormant.  J’utilise le mot nutriment comme image car il ne s’agit pas de glucose ou d’acides aminés. 

La diète mentale ou régime mental (The healthy mind platter) est un concept créé il y a une dizaine d’années par 2 chercheurs américains David Rock et Daniel Siegel qui proposent 7 tâches qu’ils appellent « nutriments mentaux essentiels » pour conserver un cerveau ouvert et alerte, capable de multiples tâches et de gérer des situations complexes.    

7 taches avec 7 couleurs pour notre cerveau. 

Il s’agit, sans contrainte excessive de renforcer nos connexions  

  • à l’intérieur du cerveau, 
  • avec nos organes (comme le cœur comme on      l’a vu avec la cohérence cardiaque) 
  • et avec l’extérieur (les autres et le monde).

Le régime Rock/Siegel consiste en 7 activités représentées par 7 couleurs que vous pouvez inscrire en arc-en–ciel sur votre agenda, afin de le suivre tous les jours. 

1. Dormir (violet) : dormir et rêver sont des activités cérébrales qui réparent le cerveau, lui permettent de trier et de mémoriser les informations. Dans le sommeil, le cerveau se débarrasse aussi de ses scories.  

2. Imaginer (blanc) : prendre le temps de la rêverie éveillée sans forcer. C’est très proche de l’association libre que nous prônons en cure analytique.  

3. Contempler (bleu) : se brancher sur les sensations et les émotions qui nous traversent. 

4.  Se connecter aux autres (jaune) : le contact avec les autres intellectuel et affectif nourrit le cerveau de bonne énergie. 

5. Jouer (orange) : prendre du temps pour rire, s’amuser et créer spontanément.  

6. Bouger (vert) : marcher, s’aérer, danser pour animer son corps. 

7. Agir (rouge) : exécuter les tâches prévues dans un temps raisonnable. 

J’ai la tentation d’ajouter un 8° élément (marron): « se cultiver ». 

C’est bizarre que les chercheurs américains aient oublié ce nutriment essentiel! 

Lire, écoutez la musique, écrire, voir des expos, apprendre etc. 

Le conseil du jour : Comment stimuler sa créativité ? 

La rêverie (éveillée) me semble être la bonne clé. Souvenez-vous de votre enfance et de votre « tête en l’air » pendant les cours où vous aviez pris une colle car vous « rêvassiez ». C’est le moment de rectifier cette mauvaise vision de la tête dans les nuages. Quand il vagabonde et saute du coq à l’âne, qu’il fait l’école buissonnière, votre cerveau fonctionne le mieux, se détend et peut ensuite s’atteler à des tâches complexes. Bien entendu, il ne faut pas se perdre dans les méandres de l’esprit constamment vagabond.  Un test assez simple : participez à une réunion et puis évadez-vous un moment dans un court instant de rêverie (cela arrive très souvent !). Si vous êtes capable de revenir sur le sujet de la réunion avec des idées nouvelles vous avez fait faire à votre cerveau une mini-diète qui a produit ses fruits. 

Biblio : Rock D., Siegel D.-J., and Coll. The Healthy Mind Platter in Neuroleadership Journal, Issue 4, 2012 Romo M., Entraîne ton cerveau, 2014  

Guy Lesoeurs psychothérapeute, psychanalyste , sexologue clinicien. 

Je fais partie de diverses sociétés savantes comme la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil et la Société Française de Santé Publique.  J’exerce depuis 13 ans en activité libérale au Paradou à quelques kms des Baux de Provence. Je reçois, les adultes, les adolescents, les couples et les enfants à partir de 10 ans. Je suis titulaire d’un master 2 de psychologie, de divers diplômes d’université touchant à la santé psychique notamment dans l’approche transculturelle, la gestion du stress et les traitements neuropsychiques des traumas (Intégration des Mouvements Oculaires/EMDR ou le Brainspotting R.      [1] Professionnel de Santé, agréé par l’Agence Régionale de Santé des Bouches du Rhône   [2] Inscrit en tant que psychanalyste didacticien et formateur à la Fédération Nationale de Psychanalyse et inscrit en tant que psychothérapeute A.R.S. et psychanalyste à la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse   [3] Membre du Syndicat National des Sexologues Cliniciens et de la Société Française de Sexologie Clinique.