Replay du vendredi 7 mai 2021

Mettre ses trois "E" dans les même panier pour retrouver le désir.

Contre la déprime et le manque de désir, le psychothérapeute Guy Lesoeurs propose un cercle vertueux qui repose sur l'envie, l'estime et l'énergie.

Des petits gestes simples peuvent être adoptés pour retrouver le désir et la motivation.
Des petits gestes simples peuvent être adoptés pour retrouver le désir et la motivation.

Dans ces temps d’incertitude liés en grande partie à la pandémie que nous traversons, difficile de rester motivé. Cette période peut avoir pour résultat de se laisser aller sur la pente de la déprime et du découragement. C’est insidieux : cela veut dire que l’on ne se rend pas compte de son changement d’humeur. On se renferme, on devient même irritable. En fait, ce sont les autres qui le remarquent.

Pour lutter efficacement contre la morosité ambiante, jouons avec les mots. Prenons 3 mots-clés qui commencent par E : Estime (de soi), Energie (bouger) et ce qui en découle Envie (désir) et mettons, pour une fois, nos 3 E dans le même panier !

Le défaitriste

Lors de consultations de soutien psychologique, le problème numéro un est la perte d'envie, l'absence de désir c’est l’envie, le désir.  Un mal-être qui se résume au fameux « A quoi bon .»  Dans son livre sur les personnalités invivables, Guy Lesoeurs parle de Cassandre « le défaitriste ». Un phénomène que l'on retrouve beaucoup chez les adolescents qui n'ont plus envie de rien.  

L’énergie n’est plus là. Cela va de ranger ses affaires, à prendre soin de soi, ou encore au plaisir de lire ou regarder un film. Les câlins et la tendresse complice pâtissent également de ce manque d'énergie.  Cette ambiance molle et morose rejaillit sur les autres car elle est très contagieuse.

La clé : prendre soin de soi

Mais l’envie ne se trouve pas comme ça. Il faut créer les conditions pour la faire émerger. L’une des clés est de prendre soin de soi, de son aspect physique pour retrouver l’estime de soi et faire …envie. 

Des gestes simples : quitter son pyjama et sa robe de chambre qui incitent plutôt à la paresse pour prendre une douche, se coiffer, s’habiller et changer sa tenue régulièrement. En un mot être présentable et sentir bon la joie de vivre.

Au plan psychique, c’est la même chose : organiser sa journée avec les tâches obligatoires mais aussi les instants de plaisir partagé. L’idée est de désamorcer la charge angoissante de l’incertitude et la pesanteur. L’envie vient à ceux qui se prennent en main. 

Avoir des projets et des rêves, en parler et créer l’envie d’en parler avec les autres même et surtout pour plaisanter.

Le conseil de Guy Lesoeurs 

Faites vous des petits plaisirs pour cultiver l’envie et le désir, gardez votre énergie et dépensez là utilement (support, marche, écriture, contact avec les autres) et enfin …ne baissez pas les bras. En tout cas, mettez votre 3 E dans le même panier car l’estime de soi, l’énergie et l’envie constituent un mélange détonant et étonnant.

Guy Lesoeurs, Psychothérapeute, Psychanalyste et Sexothérapeute 

C Ma Santé avec Guy Lesœurs, psychothérapeute
C Ma Santé avec Guy Lesœurs, psychothérapeute © Radio France - @Servane Estarellas
Mots clés: