Replay du mardi 22 juin 2021

Les règles d'or de la cueillette sauvage

- Mis à jour le

Pour une cueillette sans danger, responsable, en respect avec la nature, suivez les conseils de Stéphane WIEST, créatrice de soins cosmétiques naturels & animatrice d’ateliers cosmétiques ▼

Cueillette de plantes sauvages
Cueillette de plantes sauvages © Getty

Etre sûrs à 200% d’avoir identifié votre plante. 

En France, on considère qu’il y a environ 300 plantes toxiques, parmi lesquelles 100 sont  réellement dangereuses, voire mortelles. La meilleure façon de procéder est de se rendre sur le  terrain avec des connaisseurs et des livres ou encore des applications telles que PlantNet

La réglementation de la cueillette

Ne jamais cueillir d’espèces rares ou dans des zones protégées.  Chaque plante peut avoir un statut de conservation particulier dans votre région, qu’il est  important de vérifier au préalable. Pensez à vous renseigner : vous pouvez aller sur le site geoportail.gouv.fr Veillez à ne pas cueillir de plantes isolées, en nombre très restreint ou malades.  

Comment cueillir de manière responsable

• Cueillir délicatement la plante entre l’ongle du pouce et l’index ou avec un couteau, un  sécateur ou des ciseaux pour couper proprement les tiges et éviter de les déraciner.  

• Cueillir uniquement les parties dont on a besoin et au maximum 1/3 de la station pour ne  pas épuiser le site 

• Sauf s'il s'agit de la partie qu'il vous intéresse ne déracinez jamais une plante. Et si cela vous  arrive, tentez de la replanter.  

• Si vous cueillez des racines veillez à ce que cette espèce soit suffisamment répandue pour le  faire et prévoyez une petite pelle portative 

• Prévoir des sacs en tissus ou en papier pour emporter vos récoltes 

• Ne cueillez que ce dont vous avez besoin : afin de ne rien gaspiller, il est préférable de savoir  à l’avance quelle partie de plantes vous souhaitez cueillir, quand, et pour quoi faire ?

Essentiel à savoir : 

  • Les racines des plantes (ex : la consoude) se cueillent l’automne de préférence après la pluie,  lorsque la terre est humide.
  • Les fleurs se ramassent un peu après midi, par une journée ensoleillée car c'est à ce moment  que tous les principes actifs sont dans les sommités fleuries et que l’humidité due à la rosée du  matin s’en est allée. 
  • Les feuilles se récoltent jeunes et tendres ou lorsque les extrémités commencent à fleurir.

Pour en savoir plus, profiter des ateliers ou des produits cosmétiques de Stéphane ▼

Stéphane WIEST : Cueilleuse de plantes sauvages, créatrice de soins cosmétiques naturels & animatrice d’ateliers cosmétiques :