Replay du vendredi 23 avril 2021

Pourquoi il faut pousser mémé dans les orties et pas qu'elle...

L’ortie piquante est une plante vivace ou annuelle suivant les espèces. Elle est considérée à tort comme une mauvaise herbe...Adeline Sauliot en ramasse dès qu'elle peut lors de ces balades...Elle nous explique pourquoi et nous donne des recettes pour profiter de toutes les vertus de l'ortie ☝

orties
orties © Getty

Appartenant à la famille des Urticacées, elle se décompose en une trentaine d’espèces différentes dont les variétés les plus utilisées en herboristerie et en phytothérapie sont l’ortie dioïque (Urtica dioica) ou grande ortie et l’ortie brûlante (Urtica urens) ou petite ortie.

Des propriétés dans les feuilles 

Dans les feuilles : 80 % d'eau et 8 % de protéines. Autrement dit autant de protéines que dans un œuf. L'ortie est d'ailleurs la plus riches des plantes sauvages en protéines. Elle est aussi très riche en molécules anti inflammatoires, minéraux et surtout en silice. Or le taux de silice dans notre corps diminue avec l'âge. C'est donc une plante anti âge . Naturellement riche en vitamines A, B et C, l'ortie est également fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore

C'est donc une plante revitalisante, recommandée aux anémiés et aux convalescents. Ses propriétés diurétiques la rende utilisable dans le traitement complémentaire de la goutte. De nombreux phytothérapeutes la considère comme étant une plante anti-inflammatoire et antalgique

En tisane : 

Faites infuser 2 à 3 cuillères de racines séchées dans une tasse d’eau chaude pendant 5 à 10 minutes. Son goût peut vous rebuter donc sachez qu'il est également possible de profiter de ce produit naturel sous forme de poudre sèche ou de gélules.

Pour en savoir plus :

Adeline SAULIOT