Émissions Toutes les émissions

Ca se passe chez nous

du lundi au vendredi à 12h10

2eme édition du festival "Poésie et Arts plastiques"

Podcasts : iTunes RSS
Sainte Mère Eglise
Sainte Mère Eglise - Fotolia

À l’occasion du Printemps des Poètes, l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg propose sur son site cherbourgeois, les 12, 13 et 14 mars 2015, la deuxième édition du festival « Poésie & arts plastiques ».

À l’occasion du Printemps des Poètes, l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg propose sur son site cherbourgeois, les 12, 13 et 14 mars 2015, la deuxième édition du festival « Poésie & arts plastiques ». Autour d’une exposition et d’une soirée de lectures, les visiteurs seront invités à déambuler au sein des différents espaces de l’école (bibliothèque, ateliers de création, salles de cours, etc.) afin d’y découvrir les oeuvres de poètes-artistes, d’artistes et d’étudiants.

 

La longue histoire des correspondances entre poésie et arts plastiques a souvent traité de leurs influences mutuelles. De Poésure et Peintrie à l’Action Restreinte, c’est l’histoire de travaux d’artistes mi-poètes mi-plasticiens qui fonde l’originalité de ce festival conçu par les enseignants et étudiants de la mention Formes/Langages de l’ésam Caen/Cherbourg. Son ambition culturelle est double : prolonger la richesse de ces influences mutuelles et promouvoir la recherche de perméabilités toujours plus intrigantes, plus dérangeantes et plus ouvertes.Après une première édition en 2014, présentée sous la forme d’un générique et d’un viatique, la seconde édition, « journal, aux » tente d’aborder des questionnements plus précis.

Des formes écrites aux formes plastiques, le journal se traduit de diverses manières.Il peut se réfléchir dans de multiples territoires, des journaux intimes, aux espaces de l’information et de la communication, ouvrant ainsi tout un champ de relations possibles entre l’art et la vie.

Le journal, avant d’être une forme écrite et/ou imagée, est une certaine relation au temps, marquée par la reprise, la répétition, la régularité d’une pratique quotidienne. Ce thème sera donc l’occasion d’interroger le développement de l’art « au jour le jour » et d’explorer les ponts qui s’instaurent de l’intime au social, de l’espace de l’information à celui du politique et du poétique.

Se côtoieront ainsi dans les différents espaces de l’ésam Caen/Cherbourg des oeuvres et éditions réalisées par de « purs » poètes (Henri Chopin, Bernard Heidsieck), des oeuvres documentaires d’un journaliste et photographe (Alain Dister), d’un artiste (Stephan Girard), des propositions plastiques (Léonie Bruxer), des extraits de journaux intimes aux formes variées, celui d’un auteur de théâtre (Jean-Luc Lagarce) ou d’un cinéaste (Jonas Mekas). Des lectures de poètes invités par le festival (Virginie Gautier ou Lucien Suel) viendront enrichir ce corpus artistique auquel se confrontera le travail de 11 étudiants qui questionnent chaque jour les moyens de la production des images,des objets, des textes ou des paroles.

Un partenariat avec le MURSAINTMARTIN permettra de montrer simultanément à Cherbourg et à Paris un poème express de Lucien Suel au format d’une affiche.Un journal poétique et plastique sera également publié pour l’occasion.

Pour les infos pratiques: c'est ICI !