Replay du mercredi 17 février 2021

Accueillez et protégez des abeilles solitaires

Elles vivent seules, ne piquent pas, ne fabriquent pas de miel... Les abeilles solitaires ont besoin de notre aide en ce moment. Les Dorloteurs d'Abeilles vous proposent de devenir dorloteur !

Abeille sauvage osmia rufa
Abeille sauvage osmia rufa - Les Dorloteurs d'abeilles

Nous parlons beaucoup des abeilles à miel menacées par les pesticides et les frelons asiatiques. Mais ils existent de nombreuses autres abeilles qui ne produisent pas de miel et qui méritent tout autant notre protection. 

En mars, certaines abeilles sauvages assez précoces cherchent un refuge pour pondre leur œufs. Mais attention, pas n'importe quel refuge, il doit être fermé d'un côté et long d'une dizaine de centimètre. Une fois trouvé, l'habitat est nettoyé par l'abeille qui pond son œuf sur une boule de pollen. Elle ferme ensuite le trou avec de la terre et recommence l'opération. Les larves se nourrissent du pollen et sortent au printemps suivant.

L'éclosion d'un cocon d'abeille sauvage
L'éclosion d'un cocon d'abeille sauvage - Les Dorloteurs d'abeilles

Il est possible de maintenir la biodiversité et d'aider ces abeilles sauvages, très efficaces comme pollinisateur. En transportant le pollen vers leur nid elles perdent 90% du contenu en chemin permettant ainsi aux fleurs d'être pollinisées. 

Ces petites butineuses de l'ombre méritent un coup de main. Créé par un apiculteur de Charente-Maritime, Les dorloteurs d'abeilles proposent un abonnement pour recevoir :  un dorlotoir, des cocons d'abeilles sauvages locales, la gazette du Dorloteur, un accompagnement personnalisé dans le suivi des abeilles et le déparasitage des cocons en hiver.

Le dorlotoir des Dorloteurs d'abeilles
Le dorlotoir des Dorloteurs d'abeilles - Les Dorloteurs d'abeilles

Vous pourrez ainsi suivre de près la vie des abeilles qui auront élu domicile chez vous : la vie du nid, la ponte de œufs, leur transformation en larves et en cocon.

Mots clés: