Replay du jeudi 27 mai 2021

Le rapport carbone / azote au compost

Pour avoir un compost de bonne qualité, il faut un équilibre entre les apports en matériaux azotés et en matériaux carbonés.

Pour un bon compost tout est question d'équilibre entre azote et carbone.
Pour un bon compost tout est question d'équilibre entre azote et carbone. © Getty - Matt_Brown

Le compost est l'art de la transformation. D'un déchet, la décomposition organique en fait un élément fertilisant pour le sol. Il faut trouver le niveau d'humidité optimal pour une bonne décomposition. Il faut aussi l'aérer régulièrement.

Il y a les végétaux riches en azote qui sont importants pour la fertilité du sol et la croissance des plantes : les plantes vertes, les épluchures de légumes ou de fruits, la tonte de pelouse. Ces végétaux sont gorgés d'eau et se décomposent assez vite.

Les végétaux riches en carbone s'identifient par leur aspect sec et rigide. Il s'agit des céréales arrivées à maturité, de la sciure de bois, des feuilles mortes, du carton). On les appelle aussi les "végétaux bruns". Ces végétaux mettent plus de temps à se dégrader.

L'idéal est de trouver un équilibre de 2/3 d'éléments riches en azote et d'1/3 d'éléments riches en carbone.

Votre compost est mûr entre 6 et 12 mois de décomposition. Il ne doit pas sentir autre chose que la bonne terre riche et doit être de couleur sombre, presque noire. Il est parfait au pied des plantes ou pour réaliser des semis.

Mots clés: