Replay du jeudi 21 janvier 2021

Qu'est-ce que l'agriculture de conservation ?

L'agriculture de conservation est une approche qui met le sol au cœur du système d'exploitation. De plus en plus d'agriculteurs s'y intéressent. La Chambre d'agriculture de la Vienne les accompagne.

L'agriculture de conservation est un outil pour la transition agro-écologique.
L'agriculture de conservation est un outil pour la transition agro-écologique. © Getty - Marccophoto

L'agriculture de conservation des sols est un système agricole qui se développe de plus en plus en France. Plus de 12000 exploitations agricoles en France s'engagent dans la transition écologique avec les Groupement d’Intérêts Economiques et Environnementaux (GIEE). Ces agriculteurs modifient leur méthode de production avec des objectifs économiques, environnementaux et sociaux. 

François Périssat, conseiller en agro-écologie à la Chambre d'agriculture de la Vienne accompagne le GIEE de Loudun et forme une vingtaine d'agriculteurs aux techniques de l'agriculture de conservation des sols qui repose sur trois principes fondamentaux.

La diversité et la rotation des cultures : elles sont plus longues sur 7 à 10 ans. Cela a pour bénéfice d'enrichir la vie du sol. Certaines cultures, comme les légumineuses, fertilisent le sol par l'apport d’azote. Cette diversité permet aussi de réduire les maladies et les ravageurs.

La couverture du sol : on ne laisse jamais le sol à nu, cela veut dire que l'on laisse sur place les résidus de culture et que l'on plante des couverts végétaux entre deux plantations. Ces végétaux qui vont l'enrichir en matière organique. La couverture de sols les protège aussi des excès de chaleur l'été.

La réduction au maximum du travail du sol : pour que l'activité biologique puisse se développer. Les semis sont fait sans travail du sol.

Les bénéfices de l'agriculture de conservation des sols

  • Limite l’érosion des sols
  • Permet de régénérer les terres dégradées 
  • Contribue au développement de la biodiversité 
  • Diminue les émissions de gaz à effet de serre 
  • Meilleure fertilité des sols 
  • Réduit la consommation des énergies fossiles (carburant des tracteurs) 
  • Limite l'investissement en matériel agricole 
  • Augmente l'indépendance financière des agriculteurs avec des revenus plus stables 
  • Retour à une agriculture productive et respectueuse de son écosystème 
  • Amélioration des paysages
Mots clés: